Ludis Universalis

Le forum ludique du VDF
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Lun 18 Juin 2007, 21:09

vinsoliman a écrit:
et de faire quelques prisonniers mais l'essentiel du groupe est passé et rentre dans Freybourg.

Que les prisonniers soient débriefés pour me faire connaître un maximum d'informations sur leur régiment et ses ordres, ainsi que les unités auxquelles ils sont rattachés, leur position, leurs effectifs, leurs commandants...

Qu'on fasse expliquer aux prisonniers, la République, la liberté, les droits de l'homme, tout çà quoi... Cela peut notamment marcher s'il se trouve des Italiens, des Polonais, des Tchèques ou autres minorités soumis à la botte des Habsbourg parmi nos prisonniers...

J'ai le droit de rêver, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Lun 18 Juin 2007, 21:14

J'envois ces messages à 21h00, merci gentil arbitre. Messages Définitifs.

Estafettes :

Le même message est à communiquer aux 3 commandants de corps, les généraux Lecourbe, Moreau et Sainte-Suzanne.
Les estafettes partent du camp de Haslach sur Bâle par la grande route, puis prennent la route sur la rive gauche du Rhin en territoire suisse. Le duo Lecourbe et Moreau se contentera d'une seule estafette mais elle porte deux copies du message pour qu'il n'y ait pas de jaloux.

Citation :
Haslach, 1er Mai, 21h00.

Message n°2 (pour que vous puissiez numéroter mes messages et vérifier si tous vous parviennent).

Général,

A l'heure, où je vous écris, Freyburg n'est pas encore tombée. Mais j'espère que demain matin, la milice et le burgmeister auront accepté mes conditions de capitulation, particulièrement clémentes, et accepterons de déclarer Freyburg ville libre. La division Ney sera chargée de défiler en ville pour symboliser notre conquête. Notre présence sera bien sûr strictement respectueuse de la vie et des biens de nos frères et sœurs citoyens de Freyburg.

Sur la carte, ci-jointe, vous avez le détail des opérations du jour.

Les unités ont marché conformément au plan, sauf :
- la cavalerie de Ney qui a affronté les dragons autrichiens dans la région de Nimburg,
- la division Tharreau qui a bifurqué sur la route passant par Stautten pour rejoindre Freyburg,

Je n’ai pas de rapport concernant les actions de la division Sahuc pour cette journée, mais je fais confiance au général Sahuc (interprété par AJ) pour avoir mener à bien sa mission.



Les points bleus sont les positions de mes troupes à la fin de la journée.

Les deux points bleus de part et d'autre de la route, à l’est de Haslach, au sud de Freyburg, sont les divisions Ney et Baraguey, ainsi que le QG de votre serviteur.

Les deux autres poins bleus correspondent à la position théorique de :
- la cavalerie de la division Ney : dans la plaine dans le triangle : Nimburg, Buchen, Emedingen.
- la division Tharreau entre Heltersheim et Stantten.

Les points rouges sont les endroits d’affrontements/rencontres avec les troupes autrichiennes. A chaque rencontre, 200 à 300 dragons autrichiens ont été vus.
300 dragons autrichiens ont été culbutés par la cavalerie de Ney et de Sahuc au nord de Nimburg, ils ont fuit au nord-est vers Waldkirch
200 dragons autrichiens ont été malmenés près des ponts de Freyburg,
1000 autres dragons ont évacués la ville vers l'est, avant qu’on l’encercle.

Mon message n°1 comportait des prévisions qui se sont révélées fausses, les effectifs autrichiens et badois dans la région de Freyburg ne représentaient au final que :
- 1300 dragons autrichiens maintenant en retraite,
- plus 200 dragons autrichiens maintenant encerclés à Freyburg.
- 1000 miliciens badois également encerclés dans Freyburg,


D’après mes déductions, les Autrichiens peuvent savoir ce soir que :
- de grosses unités d’infanterie ont franchit le Rhin à Alt Breisach précédées de cavalerie,
- de l’infanterie et de la cavalerie ont franchit le Rhin à Bâle et remontaient sur Freyburg,
- de la cavalerie en nombre était au nord de Freyburg,
- que le général Michel Ney est devant Freyburg, puisque j’ai demandé à mon subordonné d’écrire les messages demandant la reddition de Freyburg.
Je serais eux, je penserai qu’à Freyburg se trouve au moins un corps de notre armée, probablement plus avec les troupes venant de Bâle.

De toute façon, la principale diversion, c’est la division Sahuc qui la fait sur l’axe Kehl-Carlsruhe et sur la passe Ossenburg-Haslach-Hornberg.


Demain, j’avance mes troupes conformément au plan sur la route à l’est de Freyburg vers Steig.

La retraite des dragons autrichiens sur cette route me fait dire que les Autrichiens m’attendent soit quelque part sur cette route, soit sur la fourche entre Steig, Neustatt, Saig.

J’aimerai avoir le soutien d’au moins une division de Sainte Suzanne sur Steig ou sur la fourche.


Mes ordres pour le 2 mai :

Mes trois divisions d’infanterie vont avancer le long de cette route, dans l’ordre : Baraguey, Ney et Tharreau. Leur position finale, entre 15 et 17h, sont sur la deuxième carte ci-jointe.

En bleu : route et position finale des divisions Baraguey et Ney.
En violet : route et position finale des divisions Tharreau.



La division Sahuc continue son action conformément au plan, mais la réserve d’infanterie sera plus au sud que prévue, vers Mahlberg et non Ossenburg.


Maintenant quelques modestes conseils tactiques :

Les Autrichiens semblent avoir compris que le renseignement est vital à notre échelle d’opérations. Ils ont décidé d’utiliser leur cavalerie mixte (légère-ligne) en la répartissant en unités de 200 à 300 hommes, pour faire des reconnaissances en force et pour tenter de paralyser nos propres groupes de reconnaissance.
L’expérience des opérations de cette première journée me fait écrire que nous devons appuyer tout groupe de reconnaissance par des unités de 200 à 300 cavaliers mixtes.
- soit l’unité de reconnaissance est incluse avec l’unité de cavaliers, je conseille cette solution.
- soit la cavalerie de soutien suit de très près, mais attention aux vitesses relatives, 7 km/h pour de la reconnaissance, 5 km/h pour de la cavalerie, et nos groupes de reconnaissance vont battre en retraite précipitamment s’ils rencontrent de la cavalerie ennemie.

Sinon attention aux embouteillages sur les routes. Par contre, il est possible d’utiliser le réseau de routes secondaires, mais il faut prévoir un peu de retard pour les regroupements. Même vitesse de marche que sur les routes principales mais colonnes deux fois plus longues. A essayer avec une division par exemple ou pour des mouvements de cavalerie.

A part cela, je suis en train de répéter un concerto pour violon d’un certain Ludwig van Beethoven, que je vous jouerai la prochaine fois qu’on sera tous réunit. Parce que l’Allemagne, ce n’est pas que de la bière, des saucisses et de jolies Mädchen aux cheveux blonds…

Vive la République,

Général de Division Laurent Gouvion Saint-Cyr


Dernière édition par le Jeu 21 Juin 2007, 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mer 20 Juin 2007, 18:34

Ordres pour la journée du 2 mai : Ordres Définitifs

Haslach, 2 mai 1800, 00h00.

Jusqu'au règlement de l'affaire de Freyburg, le QG et mon humble personne, restont au campement de Haslach avec la division Ney.

Reconnaissances :

Dès 6h00 du matin :

- J'envois deux groupes de reconnaissance sur la route de l'est. Ces deux groupes sont escortés par les 250 cavaliers de la division Baraguey.
Pourquoi deux groupes de reconnaissance ?
Je veux que la marche du groupe principal soit régulière, à la vitesse d'une reconnaissance en force (5 km/h), mais je veux que les éclaireurs s'arrêtent régulièrement pour interroger les autochtones, pour rechercher les traces de passage et de campement, et pour s'assurer qu'il n'y a pas de vilaines embuscades.
Les deux groupes de reconnaissance joue au "yoyo" avec les cavaliers de Baraguey, ils vont au devant du groupe principal, s'arrêtent pour reconnaître intensivement quelque chose, se font dépasser, puis profitent de leur vitesse plus grande pour le rattraper et etc...

- J'envois un autre groupe de reconnaissance dans la régon de Waldkirch, pour voir où sont les fameux dragons autrichiens qu'ont affronté les cavaliers de Ney et Sahuc. Une fois la région reconnue, ils s'arrêtent à Waldkirch et m'envoie un rapport, je leur enverrai des renforts de cavalerie pour s'engager plus loin.

Division Baraguey :

- Sonnez le réveil pour que les premières unités puissent commencer leur marche à 6h00.

- Marche sur la route de l'est vers Steig.

- En premier, détachement de cavalerie de 250 h en soutien des unités de reconnaissance.

- Ensuite votre infanterie, marche pendant 8h, vous devriez arriver sur Spiegelhald. Votre route et votre point d'arrivée théorique sont sur la carte ci-jointe, en bleu.



Pour la Division Ney :

Réveil à 05h00 du matin pour être opérationnel à l'aube 6h00.

Pour la Division Tharreau :

J'envois ce message à minuit par l'estafette que m'a envoyé Tharreau et qui connait donc la route, cela pour minimiser les chances de se perdre. Je le confie aussi aux bons soins d'une petite escorte.

Citation :
Haslach, 2 mai 1800, 00h00.

Général Tharreau,

Merci pour votre rapport plein de détails, voici vos ordres pour le 2 mai.

- Sonnez le réveil pour que les premières unités puissent commencer leur marche à 6h00.

- En premier, détachement de cavalerie de Baraguey (250 h) avec votre propre régiment de cavalerie (500 h) avec mission de me rejoindre au campement de la division Ney près de Haslach.

- En second, votre infanterie qui doit marcher pendant 10 h, d'abord en direction de Freyburg, puis sur la route de l'est. Votre route et votre point d'arrivée théorique sont sur la carte ci-jointe, en violet.

Cordialement,

Gouvion Saint-Cyr

PS : Veuillez accorder un repos bien merité à l'estafette qui vous a fait parvenir ces ordres, ainsi qu'à son escorte. Ils l'auront bien mérité...


Dernière édition par le Jeu 21 Juin 2007, 18:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mer 20 Juin 2007, 21:59

Tu reçois le rapport de Thareau en fin de soirée

Sommes stationné autour de Stauffen.
Mis à part les dragons entre nos deux corps qui ont rapidement tourné cosaque clown nous n'avons repéré aucune autre troupe, le groupe de reconnaissance envoyé à Haset déclare avoir trouvé une auberge qui aurrait pu être un nid d'espions Autrichiens ce qui a necessité une fouille minutieuse et un intérogatoire poussé des serveuses ceci expliquerait leur retard et leur haleine chargée, je les ai fait mettre aux arrêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Jeu 21 Juin 2007, 10:08

vinsoliman a écrit:
Une précision à propos des estafettes porteuses de message, elles peuvent opérées normalement de 5h du matin à 23h. Pendant la nuit sauf si spécifié expressement elles s'arrêtent de galoper. Si elles doivent continuer de nuit il y a de bonne chance qu'elles se perdent dans la nuit noire, dans la nuit noire et obscure, isabelle à les yeux... heu bon ...

Cher arbitre,

Vu que je ne connaissais pas les règles limitant les opérations d'estafettes à la période 5h00 à 23h00, est-ce que tu m'autorises à dater mes messages que je pensais envoyer à 23h00 de 21h00 et donc de gagner 2 heures dans leur transmission.

Dans le cas contraire, je daterai ces messages de 5h00 le 2 mai, et je ferais traduire en cour martiale l'officier d'Etat-Major qui m'a conseillé d'attendre 23h00, le temps d'avoir des informations de Sahuc et Tharreau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Jeu 21 Juin 2007, 10:18

Intosh a écrit:


Cher arbitre,

Vu que je ne connaissais pas les règles limitant les opérations d'estafettes à la période 5h00 à 23h00, est-ce que tu m'autorises à dater mes messages que je pensais envoyer à 23h00 de 21h00 et donc de gagner 2 heures dans leur transmission.

Dans le cas contraire, je daterai ces messages de 5h00 le 2 mai, et je ferais traduire en cour martiale l'officier d'Etat-Major qui m'a conseillé d'attendre 23h00, le temps d'avoir des informations de Sahuc et Tharreau.

ok dates de 21h si ça t'amuse de toute manière vu le temps de transmission on en est pas à deux heures prés....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Jeu 21 Juin 2007, 18:44

Les messages que j'envois le 1er mai à 21h00 sont définitifs.

Mes ordres pour le 2 mai sont également définitifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Dim 24 Juin 2007, 17:49

J'écris ce message de manière à ce que l'estafette puisse partir dès 5h00 du matin. Message Définitif.

Estafettes :

Ce message est à transmettre au général Sahuc.

L'estafette partira du camp de Haslach contournera Freyburg par l'ouest pour prendre la route sur Buchen, et ne rejoindre la route principale qu'à Kenzingen. Ceci pour éviter des dragons autrichiens en maraude. Le QG de Sahuc devrait se trouver à Ossenburg.

Citation :
Haslach, le 2 Mai, 04h00.

Message n°2 (pour que tu puisses numéroter mes messages et vérifier si tous te parviennes).

Général,

A l'heure, où je vous écris, Freyburg n'est pas encore tombée. Mais j'espère que ce matin, la milice et le burgmeister auront accepté mes conditions de capitulation, particulièrement clémentes, et accepterons de déclarer Freyburg ville libre. La division Ney sera chargée de défiler en ville pour symboliser notre conquête. Notre présence sera bien sûr strictement respectueuse de la vie et des biens de nos frères et sœurs citoyens de Freyburg.

Sinon, la veille, mes unités ont marché presque conformément au plan.



Les points bleus sont les positions de mes troupes à la fin de la journée précédente.

Les deux points bleus de part et d'autre de la route, à l’est de Haslach, au sud de Freyburg, sont les divisions Ney et Baraguey, ainsi que le QG de votre serviteur.

Les deux autres poins bleus correspondent à la position théorique de :
- la cavalerie de la division Ney : dans la plaine dans le triangle : Nimburg, Buchen, Emedingen.
- la division Tharreau entre Heltersheim et Stantten.

Les points rouges sont les endroits d’affrontements/rencontres avec les troupes autrichiennes. A chaque rencontre, 200 à 300 dragons autrichiens ont été vus.
300 dragons autrichiens ont été culbutés par la cavalerie de Ney et des éléments de votre cavalerie au nord de Nimburg, ils ont fuit au nord-est vers Waldkirch,
200 dragons autrichiens ont été malmenés près des ponts de Freyburg,
1000 autres dragons ont évacués la ville vers l'est, avant qu’on l’encercle.

Mon message n°1 comportait des prévisions qui se sont révélées fausses, les effectifs autrichiens et badois dans la région de Freyburg ne représentaient au final que :
- 1300 dragons autrichiens maintenant en retraite,
- plus 200 dragons autrichiens maintenant encerclés à Freyburg.
- 1000 miliciens badois également encerclés dans Freyburg,


D’après mes déductions, les Autrichiens peuvent savoir ce matin que :
- de grosses unités d’infanterie ont franchit le Rhin à Alt Breisach précédées de cavalerie,
- de l’infanterie et de la cavalerie ont franchit le Rhin à Bâle et remontaient sur Freyburg,
- de la cavalerie en nombre était au nord de Freyburg,
- que le général Michel Ney est devant Freyburg, puisque j’ai demandé à mon subordonné d’écrire les messages demandant la reddition de Freyburg.
Je serais eux, je penserai qu’à Freyburg se trouve au moins un corps de notre armée, probablement plus avec les troupes venant de Bâle.

De toute façon, la principale diversion, c’est vous qui la faite sur l’axe Kehl-Carlsruhe et sur la passe Ossenburg-Haslach-Hornberg.


Demain, j’avance mes troupes conformément au plan sur la route à l’est de Freyburg vers Steig.

La retraite des dragons autrichiens sur cette route me fait dire que les Autrichiens m’attendent soit quelque part sur cette route, soit sur la fourche entre Steig, Neustatt, Saig.

Vous continuez votre action conformément au plan, mais veillez à positionnez votre réserve d’infanterie plus au sud que prévue, vers Mahlberg et non Ossenburg.

L'option que j'envisageais, soit de faire passer entièrement votre division entière, une fois reconstituée, par Haslach, Hornberg, Villingen est abandonnée. J'aurai trop besoin de votre cavalerie pour les affrontements que je prévois très bientôt, d'ailleurs vous ne serez probablement pas là à temps.


Maintenant quelques modestes conseils tactiques :

Les Autrichiens semblent avoir compris que le renseignement est vital à notre échelle d’opérations. Ils ont décidé d’utiliser leur cavalerie mixte (légère-ligne) en la répartissant en unités de 200 à 300 hommes, pour faire des reconnaissances en force et pour tenter de paralyser nos propres groupes de reconnaissance.
L’expérience des opérations de cette première journée me fait écrire que nous devons appuyer tout groupe de reconnaissance par des unités de 200 à 300 cavaliers mixtes.
- soit l’unité de reconnaissance est incluse avec l’unité de cavaliers, je conseille cette solution.
- soit la cavalerie de soutien suit de très près, mais attention aux vitesses relatives, 7 km/h pour de la reconnaissance, 5 km/h pour de la cavalerie, et nos groupes de reconnaissance vont battre en retraite précipitamment s’ils rencontrent de la cavalerie ennemie.

Sinon attention aux embouteillages sur les routes. Par contre, il est possible d’utiliser le réseau de routes secondaires, mais il faut prévoir un peu de retard pour les regroupements. Même vitesse de marche que sur les routes principales mais colonnes deux fois plus longues. A essayer avec une division par exemple ou pour des mouvements de cavalerie.


A part cela, je te transmets les consignes que je voulais que tous mes commandants de division respectent pour que je sois au courant des actions de mes unités détachées.

Ordres à toutes unités détachées du groupe principal du Corps d'Armée :

- envoyer une estafette à 5h00 et à 17h00 à l'Etat-Major du Corps d'Armée avec message précisant votre position actuelle, votre mouvement à venir, ainsi qu'état de fatigue, état du moral, pertes éventuelles et présence éventuelle de l'ennemi...

- envoyer une estafette à l'Etat-Major du Corps d'Armée en cas de toute rencontre avec l'ennemi, à renouveller si des informations supplémentaires sur l'effectif, le type de troupes et leur action sont disponibles.

La liste est à compléter en fonction des besoins...


A part cela, hier j'ai répété un concerto pour violon d’un certain Ludwig van Beethoven, que je vous jouerai la prochaine fois qu’on sera tous réunit. Parce que l’Allemagne, ce n’est pas que de la bière, des saucisses et de jolies Mädchen aux cheveux blonds…

Vive la République,

Général de Division Laurent Gouvion Saint-Cyr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Lun 09 Juil 2007, 13:21

Avant de partir en vacances tu peux me donner une idée de ce que tu fais à Fribourg, si la ville se livre ? si elle se livre pas ? ... avec quelles troupes et à quelle heure ?

merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Lun 09 Juil 2007, 23:42

Vers 10h30 une estafette de ta reconnaissance vers Steig signale qu'ils ont rencontré une reconnaissance légère de dragons autrichiens qui ont fuis rapidement, nous continuons notre progression prudente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mar 10 Juil 2007, 17:42

vinsoliman a écrit:
Avant de partir en vacances tu peux me donner une idée de ce que tu fais à Fribourg, si la ville se livre ? si elle se livre pas ? ... avec quelles troupes et à quelle heure ?

J'avais envoye deux messages a Freyburg :


Citation :
Aux portes de la ville de Freyburg, le 1er mai 1800, à 17h00.

Au général commandant la garnison de Freyburg,

La République, qui n’aspire qu’à vivre en paix,

..........................

Pour éviter des destructions et des pertes inutiles parmi l’innocente population civile, je vous demande de déclarer Freyburg, ville ouverte, et d’évacuer vos troupes hors de la ville et loin de ses environs.

En échange, je vous garantis de protéger vos troupes de toute belligérance de la part de mon armée, jusqu’à demain matin 6h00, je vous laisserai le champ libre pour reculer avec vos troupes vers l’est ou le nord-est.

Si des soldats de votre armée font partie de la milice locale, je demande à ce qu’ils soient désarmés, et que leurs armes nous soient livrées, mais ils pourront rentrer librement dans leurs foyers, et je garantis qu’ils n’auront à souffrir d’aucunes représailles.

Je vous laisse jusqu’à 20h00 pour la réponse, à partir de ce délai, je considérerai cet accord comme caduque.

Vive la République !!!

Général de Division Michel Ney

La, ils m'ont repondu qu'ils reflechissaient jusqu'au matin. Donc, je leur ai renvoye un message un peu plus ferme et menacant.

Citation :
Haslach, le 1er mai 1800, à 21h00.

Au commandant de la milice du Brisgau et au Bourgmestre de Freyburg,

En temps de guerre, la nuit ne porte pas conseil.

Je vous avais écrit que faute d'une réponse d'ici 20h00 ce soir, je considérai notre accord comme caduque.

Dès à présent, les armées de la République vont devoir considérer Freyburg comme ennemie, elle sera donc bombardée dès l'aube, puis prise d'assaut. Les rares miliciens faits prisonniers, seront considérés comme prisonniers de guerre et expédiés en France, et une contribution lourde, en nature et en numéraires, sera levée pour compenser les frais de guerre.

Maintenant, par humanité pour les habitants de votre cité, je peux accepter de revenir sur les conditions de ma précédente proposition, si à l'aube, vous envoyez un négociateur m’apporter votre déclaration faisant de Freyburg une ville ouverte.

Demain matin, les hommes de ma division rentreront dans votre cité, que ce soit en amis, ou en ennemis.

Vive la République !!!

Général de Division Michel Ney

J'attends donc un messager de leur part a 06h00 du matin pour negocier leur reddition.

De toute facon, a 6h00, la division Ney se met en marche sur Freyburg puis commencent a se deployer aux positions de combat que j'ai ordonne d'identifier la veille. Notamment pour l'artillerie, car j'avais demande qu'on identifie les meilleures positions de tirs pour bombarder la ville.

Quand les troupes sont deployes, je vais tirer quelques coups a blanc, s'il n'y a pas eu de messages de Freyburg.

Je considere que c'est a la garnison d'envoyer des plenipotentiaires, jai fait mon boulot.

Ney menera les negociations, je reste dans l'ombre, Gouvion Saint-Cyr n'etait pas friand d'uniformes de prestige, on l'appelait le "Spartiate de l'Armee du Rhin" pour ses moeurs austeres. Je peux donc me faire passer pour quelqu'un d'autre que le commandant en chef.

J'accorderai les conditions de reddition de mon premier message mais je serais moins genereux si je perds du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mar 10 Juil 2007, 17:45

vinsoliman a écrit:
Vers 10h30 une estafette de ta reconnaissance vers Steig signale qu'ils ont rencontré une reconnaissance légère de dragons autrichiens qui ont fuis rapidement, nous continuons notre progression prudente.

Je t'avouerai que j'espere avoir regle la prise de Freyburg avant 10h30.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Jeu 12 Juil 2007, 18:30

Ordres valables si la prise de Freyburg se passe bien, et que la ville se rend sans combats.

Ces ordres n'ont pas lieu d'exister, vu la resistance de Freyburg, ils n'ont pas ete donnes, n'ont pas ete transmis.

Edition et suppression


Dernière édition par le Dim 15 Juil 2007, 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Jeu 12 Juil 2007, 22:26

Intosh a écrit:

Je t'avouerai que j'espere avoir regle la prise de Freyburg avant 10h30.

A 8 h toujours aucune réponse de la ville, les miliciens semble être en position sur les barricades, il semble qu'ils ne se rendent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Ven 13 Juil 2007, 13:39

vinsoliman a écrit:
A 8 h toujours aucune réponse de la ville, les miliciens semble être en position sur les barricades, il semble qu'ils ne se rendent pas.


Bien, j'envois un dernier messager, different de celui qui a porte les deux autres messages pour montrer que l'interlocuteur a change.


Citation :
Aux portes de la ville de Freyburg, le 2 mai 1800, à 08h00.

Au commandant de la milice du Brisgau et au Bourgmestre de Freyburg,

Je me presente, je suis le General Laurent Gouvion Saint-Cyr, commandant de Corps d'Armee de l'Armee du Rhin. Je prends la suite de mon subordonne, le General Ney, pour mener les negociations avec vous.

Je reconnais votre courage et votre honneur a vouloir proteger votre ville.

Mais je vous prie d'avoir l'intelligence de considerer que votre combat est sans espoir, que vos allies Autrichiens sont a des kilometres d'ici et que des divisions entieres de l'armee francaise les empecheront de venir vous secourir.

La bataille qui va s'engager dans les minutes a venir est inutile, elle va causer d'enormes destructions et de nombreux morts parmi vos troupes ainsi que la population civile.

Si les autorites municipales declarent Freyburg ville ouverte, et que la garnison locale se rend, au nom de la Republique, je peux m'engager, que l'armee francaise respectera les conditions suivantes :

- la reddition de la garnison se fera selon les traditions de l'honneur militaire, hommage sera rendu a vos couleurs,

- les miliciens de la ville et du Brisgau seront autorises a rentrer chez eux libres, aucune represailles ne sera dirigees contre eux,

- les soldats autrichiens presents en ville seront faits prisonniers et conduits a Kehl et a Strasbourg pour y etre interner selon les lois de la guerre,

- les biens des citoyens de la ville et de la region seront sauvegardes, aucune contribution financiere ou requisitions en nature ne sera impose a Freyburg ou a ses citoyens,

- les miliciens, soldats, sous-officiers et officiers seront autorises a garder leur biens personnels autres que militaires,

- seuls seront confisques par l'armee francaise, les canons, fusils, armes blanches, poudre et munitions pour etre emmenes ou detruits, les officiers et sous-officiers seront neanmoins autorises a garder leurs epees...

J'attends vos envoyes a mon Etat-Major pour signer ces documents d'ici 10h00.

Autrement que Dieu ait pitie de vos ames...

Vive la Republique...

Général de Division Laurent Gouvion Saint-Cyr


Pendant ces 2 heures de temps, je me preoccupe du regiment de cavalerie de Ney, qui a bivouaquee dans la plaine au nord de la ville : s'il est bien rentre au campement de la division pour etre deploye en soutien de l'attaque.

J'inspecte moi meme les positions de combat, et definit les axes d'attaque...

On finit et on parfait l'encerclement de la ville, et on se prepare a bombarder puis apres 1h de bombardement, on attaque...

Que les troupes du genie du corps d'armee aident a l'assaut, si elles peuvent donner un bonus...


Mon cher Vinsoliman :

Question a mes subordonnes, donc a toi, je t'en prie, de me repondre :

est-il realiste de prendre Freyburg defendu par 1000 ou meme 2000 miliciens et 200 dragons avec seulement une division et sans artillerie supplementaire ou artillerie de siege, ou serait-il plus logique d'encercler la ville et faire un siege ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Ven 13 Juil 2007, 14:19

Oui c'est réaliste car Fribourg n'est pas fortifiée (en dur), par contre ça risque d'être assez chaud vu la bonne position des miliciens, ça va dépendre de leur tenacité (et de la votre). C'est pas du tout cuit (mais c'est pas mission impossible).

Détail tu as de l'artillerie divisionaire (quelques pièces), mais pas de quoi faire un bombardement trés destructeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Sam 14 Juil 2007, 19:26

vinsoliman a écrit:
Oui c'est réaliste car Fribourg n'est pas fortifiée (en dur), par contre ça risque d'être assez chaud vu la bonne position des miliciens, ça va dépendre de leur tenacité (et de la votre). C'est pas du tout cuit (mais c'est pas mission impossible).

Détail tu as de l'artillerie divisionaire (quelques pièces), mais pas de quoi faire un bombardement trés destructeur.

J'ai bien fait de poser la question, car je t'avouerai que je voyais cet assaut comme plus facile. Un assaut d'une division de 8000 hommes avec son artillerie contre un millier et quelques centaines de miliciens sans artillerie planques derriere des barricades ne pouvait pas echouer pour moi. Cela devait meme etre une sorte de formalite...

Est-ce que au niveau du corps d'armee, il n'y aurait-il pas des pieces de reserve que je pourrais engager en plus des pieces de la division Ney ?

Si ces pieces existent, je trouverait logique qu'elle soit a disposition du chef de corps donc pas loin de moi-meme et de mon Etat-Major qui se trouve avec la division Ney.

Dans ce cas, je les engage aux cotes de l'artillerie divisionnaire de Ney.

Sinon, si nos amis miliciens n'ont pas d'artillerie, n'est-il pas possible d'amener les pieces d'artillerie a quasi bout portant, legerement au dela de la portee des fusils des miliciens a 150-200m, des barricades et de les exploser avec des tirs tres precis.

Sinon question annexe, est-il possible de detacher 1000h de la division Ney pour maintenir l'encerclement de Freyburg. 1000h correspondrait a un regiment d'infanterie, et s'il y a lieu son artillerie regimentaire...

Sinon Mes Ordres :

- on attend 10h, date d'expiration de mon ultimatum,

- entre temps, toute la division Ney se met en ordre d'attaque, y compris le regiment de cavalerie qui doit nous rejoindre du nord de Freyburg,

- je mets en ligne l'artillerie de reserve (du corps d'armee) s'il elle existe,

A 10h, je fais tirer les pieces amenees au plus pres (200m) des barricades et on les explose, les pieces plus lourdes servent au bombardement de la ville, on decapite en priorite les tours des eglises, le beffroi de l'hotel de ville, les objectifs symboliques... De l'infanterie et de la cavalerie couvrent les pieces contre d'eventuelles contre-attaques...

On bombarde pendant 2h et ensuite je vois les effets sur les miliciens et leurs chefs, je renvois a ce moment la une missive pour demander une reddition.


Franchement, j'ai pas envie de perdre des hommes sur un objectif secondaire, car prendre cette ville n'est pas un objecif en soi, on n'est pas au temps de la Guerre en Dentelles...

Je pensais avoir ete assez fin dans les negociations :
une proposition aimable, suivi d'un ultimatum plus menacant, puis nouvelle proposition aimable avec un changement d'interlocuteur,

Bon on passe au bombardement a 10h...


Dernière édition par le Dim 15 Juil 2007, 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Sam 14 Juil 2007, 19:27

Intosh a écrit:
vinsoliman a écrit:
et de faire quelques prisonniers mais l'essentiel du groupe est passé et rentre dans Freybourg.

Que les prisonniers soient débriefés pour me faire connaître un maximum d'informations sur leur régiment et ses ordres, ainsi que les unités auxquelles ils sont rattachés, leur position, leurs effectifs, leurs commandants...

Qu'on fasse expliquer aux prisonniers, la République, la liberté, les droits de l'homme, tout çà quoi... Cela peut notamment marcher s'il se trouve des Italiens, des Polonais, des Tchèques ou autres minorités soumis à la botte des Habsbourg parmi nos prisonniers...

J'ai le droit de rêver, non ?

Au fait, le debriefing des prisonniers (dragons autrichiens pres du pont) de la veille a t'il donne quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Dim 15 Juil 2007, 17:14

La division Tharreau est sur la route au sud-est de Freyburg.

Est-ce que je peux en detacher l'artillerie divisionnaire pour participer au bombardement de Freyburg ?

Comme cela j'aurais deux unites d'artillerie divisionnaire et l'artillerie du corps d'armee pour le bombardement.

Si elle a pas le temps d'arriver et de s'installer pour participer aux bombardements de 10h, laisse tomber.

Par contre, si je detourne l'artillerie de la division Tharreau, l'infanterie de celle-ci doit continuer sa marche selon les ordres et ne pas s'arreter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mar 17 Juil 2007, 19:57

Intosh a écrit:

Au fait, le debriefing des prisonniers (dragons autrichiens pres du pont) de la veille a t'il donne quelque chose ?

non pas grand chose, ils sont sous les ordres du Feld maréchal lieutenant Nauendorf.

sinon pas d'artillerie de corps.


Dernière édition par le Mar 17 Juil 2007, 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mar 17 Juil 2007, 20:06

A 10 h la cannonade commence, sous l'impact des boulets les barricades explosent provoquant un reflux des miliciens épouvantés, tes hommes voyant cela s'engouffrent à leur poursuite en les poursuivant à la bayonette, et mis à part quelques tireurs embusqués ont tot fait de régler l'affaire malgrés un petit baroud d'honneur des dragons sur la place principale de la ville.

Vers 12 h tout est réglé et tes hommes te ramène un bourgmestre terrorisé avec les clefs de la ville et des excuses à n'en plus finir.

Il y a eu moins de 10 morts et une vingtaines de blessés (principalement contre les dragons). Un de tes officiers signale que des dépots contenants des vivres ont été saisis mais qu'il a du mal à retenir les hommes de ne pas se livrer au pillage des habitations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mar 17 Juil 2007, 20:16

Intosh a écrit:

Pendant ces 2 heures de temps, je me preoccupe du regiment de cavalerie de Ney, qui a bivouaquee dans la plaine au nord de la ville : s'il est bien rentre au campement de la division pour etre deploye en soutien de l'attaque.

La j'ai pas tout compris, pour moi ce groupe est resté bivouquer au nord pour nettoyer d'éventuel dragons dans le secteur (de toute manière pour attaquer une ville...), si tu peux préciser ce que tu en fais exactement de ce groupe.

Une estafette de ce groupe te signale que les troupes de Sahuc sont reparties ce matin comme prévu dans leur ordres, sinon pas de dragon en vu dans le secteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mer 18 Juil 2007, 17:26

vinsoliman a écrit:
La j'ai pas tout compris, pour moi ce groupe est resté bivouquer au nord pour nettoyer d'éventuel dragons dans le secteur (de toute manière pour attaquer une ville...), si tu peux préciser ce que tu en fais exactement de ce groupe.

Une estafette de ce groupe te signale que les troupes de Sahuc sont reparties ce matin comme prévu dans leur ordres, sinon pas de dragon en vu dans le secteur.

Citation :
Estafette :

Pour la cavalerie de Ney dans la région de Emedingen-Nimburg :

Haslach, 1er Mai, 20h30.

--------------------------------------

Vous commencerez votre marche à 07h00 pour rejoindre la route la plus proche de votre position et rejoindre le campement de votre division au sud de Freyburg.

A l'heure, où je vous écris, Freyburg n'est pas encore prise, mais j'espère qu'elle le sera demain matin quand vous nous rejoindrez. Néanmoins prudence quand vous passerez auprès de la ville, ils ont peut-être quelques canons.

Dernière question importante, les hommes de Sahuc sont-ils toujours dans la région ?

--------------------------------------


En fait, j'avais envoye un message qui demandait a ce regiment de cavalerie de lever le camp ce matin et de rejoindre sa division pour participer a la prise de Freyburg, qu'elle se resume a un simple defile de victoire ou que ce soit une attaque en regle.

L'usage tactique que je voulais en faire etait de contrer une eventuelle charge des Dragons autrichiens que se soit pour soutenir les miliciens, ou pour tenter une sortie et une echappe loin de la ville. Bref un role de soutien...

Maintenant si le Colonel de ce regiment n'a pas obeit aux ordres du message, c'est pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mer 18 Juil 2007, 18:32

vinsoliman a écrit:
A 10 h la cannonade commence, sous l'impact des boulets les barricades explosent provoquant un reflux des miliciens épouvantés, tes hommes voyant cela s'engouffrent à leur poursuite en les poursuivant à la bayonette, et mis à part quelques tireurs embusqués ont tot fait de régler l'affaire malgrés un petit baroud d'honneur des dragons sur la place principale de la ville.

Vers 12 h tout est réglé et tes hommes te ramène un bourgmestre terrorisé avec les clefs de la ville et des excuses à n'en plus finir.

Il y a eu moins de 10 morts et une vingtaines de blessés (principalement contre les dragons). Un de tes officiers signale que des dépots contenants des vivres ont été saisis mais qu'il a du mal à retenir les hommes de ne pas se livrer au pillage des habitations.

Parfait, merci les des et l'esprit d'initiative de mes hommes....


Gouvion Saint-Cyr est repute pour son mauvais caractere, donc il a pas de temps a perdre avec les formalites de reddition de la ville, et recoit tres mal le bourgmestre, ainsi que les officiers survivants de la garnison.

Je fais donc signer une reddition tres simple sous la forme d'une capitulation sans conditions.

Je donne ensuite des ordres au General Ney pour qu'il prenne en charge la suite des operations a Freyburg, et ce qu'il va imposer aux habitants et autorites de la ville.

Ordres au General Ney :

Citation :
Freyburg, le 2 mai 1800, a 12h30

General,

Je vous laisse maitre de la suite des operations a Freyburg.

Vous ferez proceder a une prise d'armes officielle sur la place principale de la ville avec defile militaire d'une partie de la division au son de musique militaire. N'oubliez pas que les Allemands sont de grands melomanes.

Vous ferez assister a la ceremonie au premier rang, le bourgmestre, les autorites de la ville et les officiers prisonniers. Pour qu'ils comprennent bien que nous sommes victorieux...

Sinon,

- vous ferez confisquer toutes les armes, munitions, poudre et autres equipements militaires, y compris les armes blanches des officiers. On prend avec nous tout ce qui peut servir ; tout le reste, on l'envoit a Kehl sur des chariots requisitionnes a cet effet.

- on requisitionne les depots de vivres decouverts par nos hommes, on requisitionne de meme toute la nourriture de la ville utile pour des troupes. Si des particuliers font l'objet de requisitions, on distribue des bons a se faire payer chez le Bourgmestre.

- vous fixerez avec l'officier payeur du corps d'armee, une somme importante a faire payer par la ville comme indemnites de guerre qui servira pour des besoins militaires pendant le reste de la campagne,

- vous maintiendrez la discipline de votre division et veillerez a ce que les officiers, sous-officiers et soldats se conduisent correctement,

- les soldats et officiers autrichiens, ainsi que les officiers et sous-officiers de la milice, faits prisonniers seront escortes, si ils sont valides, jusqu'a Kehl pour y etre gardes prisonniers selon les lois de la guerre,

- vous interrogerez les officiers et soldats autrichiens du detachement des dragons pour avoir des renseignements sur leur unite d'appartenance et les autres unites de l'armee autrichienne, faites de meme avec les officiers de la milice ou les officiels de la ville, peut-etre les dragons ont trop parles a leurs allies et ceux-ci seront plus faciles a convaincre,

- les simples soldats parmi la milice seront gardes prisonniers cette nuit en ville, qu'on les enferme dans les eglises. Demain, vous leur ferez quitter la ville avec vos troupes, vous les libererez par petits groupes, le long de votre marche demain, ils aideront entre temps a pousser les chariots et les canons ce qui devrait moins fatigues vos troupes. Qu'ils soient traites correctement...

- les prisonniers blesses sont laisses aux bons soins de la population, que nos propres prisonniers soient evacues sur Kehl s'ils sont transportables, les autres que Dieu et les chirurgiens les gardent,

- vous ferez camper votre division ce soir sur la route de l'est en dehors de Freyburg juste apres les ponts, les regiments qui se sont distingues peuvent camper en ville. Vos hommes peuvent donc se reposer le reste de la journee, mais demain matin, vous commencerez votre marche des 6h00 du matin, direction l'Est pour rejoindre le reste du corps d'armee.

- donnez l'ordre a votre cavalerie d'aider le groupe de reconnaissance, que j'ai envoye ce matin, a explore la region au nord de Waldkirch et essayer de retrouver les traces des dragons qu'ils on affronte la veille. Qu'en fin de journee, le regiment de cavalerie vous rejoigne en villle.

- votre regiment de cavalerie marchera avec le reste de votre division demain,

- veuillez me faire un rapport ce soir, vers 18h00, a envoye sur ala route de l'est

Vive la Republique,

Gouvion-Saint Cyr


Je me preoccupe surtout d'aller feliciter en personne les artilleurs, ainsi que les fantassins qui les premiers ont donne l'assaut a la ville. Leur elan et leur esprit d'initiative ont permit de prendre Frezburg. Je distribue bons mots, poignees de mains et quelques monnaies (je ne sais pas si cela se fait pour l'argent).

Je prends le temps de rendre hommage a nos morts et je donne l'ordre a ce qu'on les fasse enterrer dignement. Il y a plein de prisonniers pour creuser des tombes profondes et planter des croix.

Je donne l'ordre de faire cesser les pillages, mais je permets de faire proceder a des requisitions de vivres et de boissons, que les tavernes, auberges et autres magasins aillent porter les bons de requisitions qui sont distribues obligatoirement chez le burgmestre et autres autorites pour paiement.

Ensuite, je pars de Freyburg et laisse le general Ney gerer... Avec mon Etat-Major, je prends la route de Steig... On va dire a 14h00 pour mon depart pour rejoindre la division Baraguey.


Dernière édition par le Mar 07 Aoû 2007, 14:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   Mer 18 Juil 2007, 19:35

Estafettes :


Pour les generaux Baraguey, Sahuc et Tharreau, Par la route la plus courte.

Citation :
Freyburg, 2 Mai, 12h30.

Freyburg est tombe, grace a la puissance de notre artillerie et a la vaillance et l'elan de nos fantassins.

3 000 miliciens et 200 dragons autrichiens morts ou prisonniers, stocks de vivres captures, nombreuses requisitions de vivres et indemnites de guerre pour la suite de la campagne.

Apres interrogatoire des prisonniers, les dragons appartiennent au corps du Feld maréchal lieutenant Nauendorf. Sans plus de precisions.

La division Ney reste en arriere aujourd'hui.

Pour Baraguez et Tharreau, veuillez continuer selon vos ordres de marche sur Steig et au-dela.

Pour Sahuc, veuillez continuer selon vos ordres, merci de votre dernier rapport, il etait tres complet.

Gouvion Saint-Cyr


Pour les generaux Sainte-Suzanne, Lecourbe et Moreau Par la route sur Bale puis par la rive sud du Rhin.

Citation :
Freyburg, 2 Mai, 12h30.

Message numero 3

Apres 2h de bombardements et un assaut a la baionnette, Freyburg est tombe, grace a la puissance de notre artillerie et a la vaillance et l'elan de nos fantassins (je cite les regiments et les officiers de la division Ney qui se sont distingues).

Les Badois et Autrichiens ont refuse les conditions genereuses de reddition que je leur ai propose a de multiples reprises ; ils leur coutera cher la dizaine de morts et les blesses qu'ils nous ont cause, ainsi que la perte de temps.

3 000 miliciens et 200 dragons autrichiens morts ou prisonniers, stocks de vivres captures, nombreuses requisitions de vivres et indemnites de guerre pour la suite de la campagne.

Apres interrogatoire des prisonniers, les dragons appartiennent au corps du Feld maréchal lieutenant Nauendorf. Sans plus de precisions.

General Ney en charge du controle de la ville, demain il marchera pour rejoindre le corps d'armee au dela de Steig...

Concernant le general Sahuc, (joue par AJ) :

Il m'a transmis un rapport concernant ses operations du 1er mai. Tous les mouvements se sont deroules selon le plan prevu :
- le groupe nord a rencontre 100 hussards hongrois a Rastadt a 17h00,
- le groupe centre a rencontre 100 uhlans autrichiens a Haslach a 20h00,

Vu la masse de notre cavalerie (500 a 1000 hommes) a chacune des rencontres, je pense que nos ennemis vont croire qu'il s'agit d'axes importants de notre marche.

Vive la Republique,

Gouvion Saint-Cyr


Dernière édition par le Ven 20 Juil 2007, 19:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr   

Revenir en haut Aller en bas
 
Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Corps d'Armée du Général Gouvion Saint-Cyr
» Armée Corps à Corps
» Les éxilés de Khemri (liste d'armée et historique)
» Compte rendu 1ère Campagne Aronis
» [CR]Metz 1815- Histwar.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludis Universalis :: Archives :: les franco font l'Italie en Bavière :: Forum de la (future) grande armée-
Sauter vers: