Ludis Universalis

Le forum ludique du VDF
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lyon 1814, situation générale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5155
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Lyon 1814, situation générale   Ven 13 Jan - 18:27



Alors que les armées alliées pénètrent massivement en France par l'Est et le Nord-Est en cet hiver 1814, la situation de l'Empire en déliquescence est également dramatique dans le Sud. Si Suchet parvient à tenir la Catalogne, Soult a reflué au nord des Pyrénées sous la pression de Wellington.
Eugène tente bien de se maintenir en Italie mais la menace autrichienne et l'attitude plus qu'équivoque de Murat ne laissent guère d'espoir sur une issue favorable.
Pire, voilà que la colonne autrichienne du comte Bubna von Littitz entre en Suisse puis pénètre en France par la vallée du Rhône et la Savoie, deux secteurs totalement laissés à l'abandon. Début janvier, l'avance autrichienne semble irrésistible et la prise de Lyon imminente, au point que Bubna lui-même ne parvient pas à y croire et multiplie les précautions excessives.

Occupé ailleurs, Napoléon décide alors de dépêcher en catastrophe le maréchal Augereau, duc de Castiglione, afin de sauver la ville et d'y reconstituer une armée. La simple arrivée du maréchal à Lyon, combinée à un raidissement de la défense et à quelques décisions énergiques, suffit à faire reculer Bubna vers Genève. Outre les conscrits du sud-est, des unités prélevées à l'armée de Suchet permettent de reconstituer une force suffisante pour tenter de reprendre l'initiative dans le secteur.

En février, alors même que Napoléon paraît être en mesure de décourager l'avance alliée vers Paris, il ordonne à Augereau de porter l'estocade en se lançant sur les lignes de communication de Schwarzenberg. Si le maréchal parvient à déboucher en Franche-Comté, à lever le blocus de Besançon puis à se rabattre vers le nord, il ne fait aucun doute que le généralissime autrichien ordonnera une piteuse retraite générale.

Alors que commence la deuxième quinzaine de février, Augereau réussira-t-il à sauver Napoléon comme il l'a fait à Castiglione, ou son échec fera-t-il écho à ceux des autres maréchaux ?


Dernière édition par SP le Dim 15 Jan - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5155
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Lyon 1814, situation générale   Ven 13 Jan - 18:53

Le scénario que je vous propose va donc porter sur les opérations s'étant déroulées dans les secteurs compris entre Lyon, Mâcon, Genève et Chambéry en février-mars 1814.

Les forces y sont relativement modestes et les distances assez réduites, la dernière expérience de la campagne de 1799 m'ayant quelque peu refroidi des fronts trop vastes, où les joueurs se retrouvent à gérer des forces nombreuses sans vraiment interagir les uns avec les autres. Ici, c'est plutôt l'inverse...

Le déroulement historique étant intéressant mais laissant peu de possibilité de variété stratégique - en gros, Augereau devait pulvériser Bubna puis foncer plein nord ; ne l'ayant pas fait il a subi un retour offensif autrichien irrésistible à partir de mars - j'ai opté pour un what if : dès la fin de 1813, Napoléon se rend bien compte que tout va se jouer en France, et il ordonne à Eugène de se replier vers les Alpes avec l'essentiel de son armée plutôt que de tenter de défendre l'Italie.

De ce fait, les Français disposeront d'Augereau avec l'armée de Lyon, mais aussi de l'arrivée progressive de l'armée d'Eugène.
En face, Schwarzenberg dépêchera plus rapidement qu'historiquement des renforts, le seul problème étant que toute demande de renfort puisera dans les PV autrichiens (puisque ce sont des troupes qui ne seront pas face à Napoléon en Champagne ou sur la Seine).

Enfin, si les conditions de victoire autrichiennes sont assez simples - au mieux, prendre Lyon ; au pire éviter toute percée française vers le nord - celles des Français sont plus modulaires : ils peuvent tenter le plan historique de percée vers Genève puis Besançon, ou tenter la jonction avec Napoléon en marchant plein nord, ou gagner "au point" en réussissant à garder Lyon tout en ayant détourné assez de troupes autrichiennes du front principal.


Pour ce qui est des cartes, je ne vais comme d'habitude pas être très original et utiliser les classiques Cassini :
http://rumsey.geogarage.com/maps/clipmosaiccassini400.html  la version 1790 pour l'essentiel
http://rumsey.geogarage.com/maps/cassinige.html?lat=48.77791275550184&lon=2.5927734375&zoom=6  la version 1750 pour avoir les détails topographiques

Cependant, pour les opérations en Savoie il va falloir aussi faire un détour par la carte d'Italie :
http://rumsey.geogarage.com/maps/g2104028.html

N'hésitez pas à me signaler toute autre carte qui pourrait convenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5155
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Lyon 1814, situation générale   Dim 15 Jan - 14:55




La colonne de Genève, commandée par le comte de Bubna, a pour centre de son dispositif... Genève. Au cours du mois de janvier, à la suite d'instructions contradictoires, d'un excès de confiance initial suivi d'une forme de peur panique, Bubna a laissé ses troupes se disperser, puis tenté un coup de main sur Lyon avant de se replier précipitamment.
Le 15 février, les forces de Bubna couvrent une zone allant de Mâcon à Chambéry, appuyées par quelques positions fortes comme le fort de l'Ecluse. Genève a été fortifiée et constitue leur base principale d'opération.
Avec le désengagement français en Italie, il est plus que certain que Bubna recevra des renforts venant de l'armée de Bellegarde dans un avenir proche.

A Lyon le maréchal Augereau, après avoir sauvé in extremis la ville, a pu reconstituer une armée dite "du Rhône" grâce aux conscrits de la région, aux troupes envoyées de Toulon et Marseille par Masséna et, surtout, aux prélèvements sur l'armée d'Aragon de Suchet. Ses forces sont bien évidemment positionnées autour de la capitale des Gaules avec un détachement autour de Grenoble, commandé par le général-comte Marchand, qui a été en mesure de stopper la progression autrichienne dans ce secteur.

L'armée d'Italie du vice-roi Eugène s'est repliée lentement vers le Piémont pendant tout le mois de janvier, ne laissant pour l'essentiel que les troupes proprement italiennes pour retarder Bellegarde. Ses unités sont en cours de rassemblement dans le secteur de Turin.

Face à la menace qui pèse sur son flanc sud et ses lignes de communication, le maréchal Schwarzenberg a commencé à détacher des unités pour constituer une "armée du Midi" confiée au prince de Hesse-Homburg et en cours de rassemblement dans le secteur de Dijon. En théorie, les Alliés ont largement assez de forces pour mettre en échec cette diversion, même renforcée de l'armée d'Italie, et enfin prendre Lyon.
Seul problème : Napoléon est en train de mener la vie dure aux Alliés en Champagne et sur la Seine, et le généralissime déjà fort timoré pourrait vite se démoraliser et ordonner la retraite générale si trop de troupes sont détournées vers le sud face à la menace d'Augereau, surtout si celle-ci finissait par déboucher en Bourgogne ou en Franche-Comté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5155
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Lyon 1814, situation générale   Dim 15 Jan - 15:33

Pour ce qui est de la distribution, il y a quelques rôles obligatoires et d'autres potentiels.

Côté français :
indispensables : AUGEREAU à l'armée de Lyon, MARCHAND pour le corps de l'Isère, EUGENE pour l'armée d'Italie

potentiels : MUSNIER pour épauler Augereau à Lyon, GRENIER pour épauler Eugène


Côté allié
:
indispensables : BUBNA pour le corps de Genève, HESSE-HOMBURG à l'armée du Midi, BIANCHI à l'armée du Midi également

potentiels : ZEISCHMESTER pour épauler BUBNA, un autre général dans l'armée du Midi (identité variable suivant les renforts demandés)

Soit au minimum du 3 contre 3, au maximum du 5 contre 5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyon 1814, situation générale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyon 1814, situation générale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Situation générale (Partie 1)
» Grand Prix Lyon 2010
» Liste des matchs Journée 6 vs Lyon
» Liste des matches contre le Lyon
» Phelim Lyon 25/02/1461

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludis Universalis :: les Francos bouffent du Lyon ! :: Forum des Lumières-
Sauter vers: