Ludis Universalis

Le forum ludique du VDF
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 BRIEFING et INFORMATIONS TECHNIQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5298
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: BRIEFING et INFORMATIONS TECHNIQUES   Dim 14 Juin - 15:15

Vitesses de déplacement

- Infanterie et parc d'artillerie : 3km/h

- QG : 3km/h

- Avant-garde : 3,5km/h

- Cavalerie (unité complète) : 4km/h

- Détachement de cavalerie : 5km/h

- Estafettes et commandants hors QG : 10km/h



Organigramme de commandement

- Moreau commande l'armée d'Italie. Il peut commander directement toute formation française de cette armée.

- McDonald commande l'armée de Naples. Il peut commander directement toute formation française de cette armée.

- Moreau est hiérarchiquement supérieur à McDonald, mais pas à Masséna.

- Masséna commande en chef l'armée d'Helvétie et du Danube. Il peut commander directement toute formation française de cette armée, mais ses ordres peuvent être court-circuités par des ordres de Lecourbe aux unités du corps de la Valteline.

- Lecourbe commande au corps de la Valteline et est aux ordres de Masséna. Les formations rattachées au corps de la Valteline sont directement sous les ordres de Lecourbe : il peut court-circuiter tout ordre donné par Masséna à ces unités.

- Les transferts d'unités entre les trois armées sont possibles. Le corps de la Valteline de Lecourbe peut être transféré au commandement de Moreau ou de McDonald sur accord des commandants respectifs.

- En cas de disparition d'un des commandants, toutes les unités de la formation concernée perdent définitivement 3 points de moral dès que la nouvelle leur parvient. Le commandant est alors remplacé par un officier d'état-major.



Logistique

- Les points de sortie, en bord de carte, des routes venant de France sont considérés comme des dépôts majeurs pour toutes les armées françaises.

- Gênes est un dépôt majeur. Mulhouse et Chambéry sont des dépôts majeurs tant qu'ils sont reliés sans présence ennemie à un bord de carte.

- Florence est un dépôt secondaire spécial pour toutes les armées françaises. Il est considéré comme relié à un dépôt majeur en toutes circonstances jusqu'à sa destruction (volontaire ou non).

- Coire est un dépôt secondaire spécial pour le corps de la Valteline (et uniquement pour lui). Il est considéré comme relié à un dépôt majeur en toutes circonstances jusqu'à sa destruction (volontaire ou non).

- Turin, Berne et Zürich sont des dépôts secondaires.

- Le Rhin est infranchissable en aval de Bâle.



Renforts

- Chaque semaine à partir du 8 mai, 1000 fantassins, peu expérimentés, bon moral, apparaissent à Gênes ou Chambéry et à Mulhouse ou Genève.
Ils peuvent rejoindre toute unité pour la renforcer, ou constituer une nouvelle formation.
Si Gênes et Chambéry, ou Mulhouse et Genève sont bloqués ou sous contrôle ennemi, ces renforts sont annulés.

Moreau (pour Gênes/Chambéry) et Masséna (pour Mulhouse/Genève) peuvent choisir de sacrifier 2 PV chaque semaine pour recevoir 1000 hommes supplémentaires, jusqu'à un sacrifice maximal pour chaque général de 6 PV.

- Tant qu'elle demeure à Gênes, la division PERIGNON se renforce de 1000 fantassins, peu expérimentés, chaque semaine à partir du 8 mai, jusqu'à un maximum de 12 000 hommes. Ces renforts sont annulés dès que la division PERIGNON quitte Gênes.

- Tant qu'elle demeure à Turin, la division GROUCHY se renforce de 1000 fantassins, peu expérimentés, chaque semaine à partir du 8 mai, jusqu'à un maximum de 12 000 hommes. Ces renforts sont annulés dès que la division GROUCHY quitte Turin.

- Tant que les Français contrôlent simultanément Bâle, Zürich, Berne et Genève, 1000 fantassins, peu expérimentés, moral tangent, apparaissent à Berne ou Genève chaque semaine à partir du 8 mai. Ils peuvent rejoindre toute unité pour la renforcer ou constituer une nouvelle formation.

- Si une force ennemie d'au moins 10 000 hommes se retrouve à l'ouest d'une ligne Bâle-Lucerne-Berne, la division DELAROCHE, 8000 fantassins, 500 cavaliers légers, expérimentée, bon moral, sera disponible à Mulhouse.

- A partir du 15 mai, Moreau (et lui seul) peut choisir de sacrifier 10 PV pour rendre disponible le corps des Alpes à Genève, Chambéry ou Nice (au choix).
Il est composé de 3 divisions de 7500 fantassins, 200 cavaliers légers, peu expérimentés, moral tangent, artillerie faible.
Le corps des Alpes sera rattaché à l'Armée d'Italie de Moreau.




Conditions de victoire

- La victoire est mesurée en fonction d'un écart de points de victoire (PV) entre Français et Alliés. Ces PV sont gagnés/perdus en fonction de l'occupation ou du blocage des certaines places, des victoire/défaites majeures, des destructions de dépôts secondaires.

- Liste des gains/pertes de PV :

contrôle effectif (sans blocus ni siège) de Mantoue, Turin, Florence ou Milan : 5 PV
si blocus/siège : 3 PV pour le contrôleur, 2 PV pour l'assiégeant

contrôle effectif (sans blocus ni siège) de Gênes : 8 PV
si blocus/siège : 5 PV pour le contrôleur, 3 PV pour l'assiégeant

contrôle effectif (sans blocus ni siège) de Zürich, Berne, Coire, Mulhouse, Chambéry, Nice : 3 PV
si blocus/siège : 2 PV pour le contrôleur, 1 PV pour l'assiégeant

contrôle effectif (sans blocus ni siège) de Parme, Modène, Bologne, Ferrare, Côme, Genève, Bâle : 2 PV
si blocus/siège : 1 PV pour le contrôleur, 1 PV pour l'assiégeant


destruction d'un dépôt (majeur ou secondaire) pris à l'ennemi : 3 PV

victoire/défaite majeure : 5 PV

division ou colonne complète (sauf cav. exclusive) mise en déroute : 1 PV

mort ou capture de Souvorov : 5 PV

mort ou capture de Charles : 3 PV



- A l'ouverture de la campagne, les PV sont, d'après ce décompte :

FRANCE = 54

ALLIES = 6

soit un écart de +48 en faveur des Français


- Les conditions de victoire sont les suivantes :

victoire immédiate et décisive française si au moins 5 formations (hors cav. exclusive) de l'armée alliée d'Italie sont en déroute ou détruites en même temps.

victoire immédiate et décisive française si l'écart de PV est d'au moins +50 le 15 mai, +35 le 1er juin, +30 le 1er juillet.

victoire immédiate et décisive alliée dès que l'écart de PV atteint +60 en leur faveur.

si aucune victoire immédiate obtenue, le degré de victoire sera calculé lors que l'arrêt des opérations aura été convenu :
victoire décisive d'un camp si l'écart de PV dépasse 40
victoire significative d'un camp si l'écart de PV est compris entre 25 et 40
victoire marginale d'un camp si l'écart de PV est compris entre 10 et 24
égalité pour tout autre résultat.




Durée des opérations

- à partir du 1er mai 1799, date de fin dépendante des conditions de victoire.


Dernière édition par SP le Dim 21 Juin - 18:19, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5298
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: BRIEFING et INFORMATIONS TECHNIQUES   Dim 14 Juin - 15:50

Informations sur les armées coalisées présentes en Italie et en Allemagne en mai 1799


- L'armée autrichienne d'Italie est estimée à environ 80 000 hommes. A ceci se rajoute un corps russe estimé à 15 000 hommes environ qui a démontré une redoutable capacité au combat. Le commandant en chef de toute cette force est le maréchal Souvorov, dont la réputation n'est plus à faire et qui semble inspirer à ses hommes une énergie proche du fanatisme.
Les commandants en second restent a priori Kray et Melas. Le premier semble avoir montré une compétence certaine dans les premières semaines de campagne. D'aucuns espèrent que les généraux autrichiens auront des réserves à obéir à un commandant russe, aussi prestigieux soit-il.

- Il est vraisemblable qu'une bonne part des armées alliées sera immobilisée par les places fortifiées. Mantoue notamment a les moyens de résister longtemps à moins d'un rassemblement considérable de forces alliées. De plus, si nous parvenions à la dégager, cela libérerait la colonne de Latour-Froissac.

- Vérone semble être la principale, voire la seule, base logistique alliée en Italie.

- En Suisse, l'archiduc Charles a rassemblé une force estimée à 80 000 hommes environ. Ceux-ci sont attendus au nord de la Confédération, avec pour base principale Constance, mais au moins une colonne a été repérée à Feldkirch.

- Dans le Tyrol serait rassemblée une armée auxiliaire autrichienne de 20 à 30 000 hommes. Celle-ci pourrait descendre vers la Lombardie ou surgir dans les Grisons.


- Les forces alliées sont clairement redoutables. Le corps russe notamment a impressionné lors des engagements récents par la férocité de ses fantassins et la rapidité de ses cavaliers cosaques.
Comme de coutume cependant, leurs colonnes sont globalement plus lentes que les nôtres et restent encombrées de bagages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5298
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: BRIEFING et INFORMATIONS TECHNIQUES   Dim 14 Juin - 16:45

Lettre des Directeurs aux citoyens-généraux de la République


Citoyens, la République est en danger.
En dépit de toute leur vaillance et mérite, les citoyens Jourdan et Schérer se sont trouvés dans l'incapacité de prendre le dessus sur les forces réactionnaires en Allemagne et en Italie ces deux derniers mois.
Pire, l'autocrate russe semble avoir dépêché son meilleur général, comme pour faire oublier les succès du citoyen Bonaparte et briser nos Républiques Soeurs.

Citoyens ! Votre mission sera de rassembler les armées de la République et de briser les velléités offensives des tyrans. Résistez, montrez comment la Liberté, l'Egalité et la Fraternité peuvent vaincre les plus grands périls. Montrez à ce tartare, ce fin-de-race habsbourg et à leurs sous-fifres que les héros de Stenay et Montmédy, les conscrits de l'an II et les vainqueurs de Castiglione et Rivoli sont en tous les hommes de la République !

Longue vie à la Nation ! La Liberté ou la mort !



Opinions italiennes et suisses

De toute évidence les populations d'Italie et de Suisse semblent encore largement manipulées par les forces de la réaction. Partout les civils grognent et il est à craindre que la situation sur nos arrières ne se complique rapidement.
Il est hautement conseillé de surveiller de près nos dépôts secondaires s'ils ne sont pas dans une ville fortifiée.
Les Alliés risquent également de recevoir quelques renseignements supplémentaires et soutiens de la part des populations civiles.
Pire, si les Alliés devaient s'emparer de certaines grandes villes, il est à craindre des soulèvements et une résistance plus active des populations, ce qui risque d'entraîner des retards et divers soucis pour les déplacements de nos unités dans ces régions.



Moreau, l'amour vache

- Moreau n'a pas besoin de s'engager personnellement pour donner un bonus au combat aux unités proches de lui en bataille.
- Il peut également annuler la déroute d'une unité, une fois par bataille.
- Au repos, les unités se trouvant avec Moreau regagnent l'intégralité de leur moral en 48h maximum.
- Le Directoire ayant des visions contradictoires quant à ce qui fait la qualité d'un commandant, risque fort de mettre quelques bâtons dans les roues.



McDonald, ça se passe comme ça

- Pendant les deux premières semaines de campagne, les unités de l'armée de Naples sont significativement moins sensibles à la fatigue.
- McDonald n'a pas besoin de s'engager personnellement pour donner un bonus au combat aux unités proches de lui en bataille.



Lecourbe, des plus adroit

- Lecourbe n'a pas besoin de s'engager personnellement pour donner un bonus au combat aux unités proches de lui en bataille.
- Si un combat où Lecourbe est engagé se déroule non loin d'une zone montagneuse (à voir en situation), les unités sous ses ordres bénéficient d'un bonus au combat significatif en attaque comme en défense.



Masséna, plein les poches

- Masséna n'a pas besoin de s'engager personnellement pour donner un bonus au combat aux unités proches de lui en bataille.
- Au repos, toutes les unités avec Masséna se trouvant dans une ville suisse, si elles demeurent immobiles pendant au moins 24h, gagnent un bonus significatif au moral tant qu'elles demeurent sur zone, ou pour 48h si elles s'éloignent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BRIEFING et INFORMATIONS TECHNIQUES   

Revenir en haut Aller en bas
 
BRIEFING et INFORMATIONS TECHNIQUES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Informations techniques sur le Nabaztag ?
» Informations sur le mode solo ! Topic réactions !
» Briefing de la Mission 00D14 ( Salle de brief du Blue Touch) ( Adj Freeman, Ost, La Firebirds)
» Plateau du Puits de soleil : techniques !
» Informations sur le séminaire médical Lescurien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludis Universalis :: Archives :: Les franco en Italie (et en Suisse) :: Briefings et préparation-
Sauter vers: