Ludis Universalis

Le forum ludique du VDF
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant
AuteurMessage
Keyan Farlander
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 1201
Date d'inscription : 18/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Lun 3 Nov - 15:53

Mosquito a écrit:
D'ailleurs, puisque j'y suis, à parler de niquer le ravito à la Koutouzov, est-ce qu'on doit faire comme lui et pratiquer la politique de la terre brulée?

En gros, comme m'a dit SP lorsque je pensais à défendre Stenay, est-ce qu'on doit bruler les boulangeries et saboter les stocks de poudre?

Déjà, moi, j'ai rien trouvé sur internet, mais comment a été géré l'abandon de ce secteur IRL en 1792?
Si je ne me trompe : on est fin août 1792, l'été est pourri, donc les moissons sont en retard, le blé n'est pas mûr. Et les Coalisés ont écouté les conseils des émigrés qui leur ont dit que les populations allaient les accueillir les bras ouverts et leur fournir du ravitaillement, ce qui n'a pas été le cas, car pour un Champenois ou un Lorrain, un Germain, c'est un Germain, pas un copain... Ce n'est pas pour rien si les provinces du nord-est ont voté en majorité pour Napoléon lors des référendums...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Lun 3 Nov - 16:28

Donc, historiquement, ce sont les paysans du coin qui ont planqué les saucissons, d'un côté, et les raisons politiques qui ont empêché aux teutons de les piller trop durement? j'ai bien compris?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Lun 3 Nov - 16:33

Keyan Farlander a écrit:
L'une et l'autre méthode ont chacune des avantages et des inconvénients :
- le repli progressif permettra aux divisions de cavalerie de fournir aux Armées auxquelles elles sont rattachées des renseignements plus facilement et éventuellement d'obtenir du soutien. (surtout si, au final, les Coalisés décident de laisser des divisions d'infanterie garder leurs dépôts)
- le repli brusque, si on se débrouille bien, laissera les Coalisés dans l'incertitude quant à la position exacte de nos "gros" et les incitera à une reconnaissance "tous azimuts", voire un peu de prudence de peur de se faire tourner et de voir une armée française surgir sur leurs arrières reprendre les forteresses durement capturées...


C'est un peu comme à America's Army : tu sais qu'il reste un ou deux gugusses quelque part sur la carte, qu'est ce que tu fais ? tu rushes la sortie, ou bien tu y vas prudemment ? Et à AA, généralement, il y a Gudule en embuscade qu n'attend que tu rushes pour t'aligner tranquillement....

Sauf que là, en plus, il y a le chrono de la mi-octobre, et que plus le temps passe, moins on a de handicap (souvenez-vous de ce que nous a dit SP concernant nos handicaps pendant les premières semaines de jeu). Donc il a tout intéret à foncer tête baissée. S'il ne le fait pas, on devient meilleurs. Mais s'il le fait, on localise et pille ses dépots.

On est en finale de Coupe d'Europe. On vient de marquer le premier but sur une action de rêve. On continue à attaquer ou on les laisse se fatiguer et on frappe en contre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Lun 3 Nov - 18:02

Un repli pied à pied n'empêche en rien que la cavalerie détruise ses dépôts, la seule différence c'est que l'allongement des lignes de ravitaillement se fera plus lentement. Ma grande crainte en cas d'un repli rapide est qu'ils foncent et arrivent très tôt dans un périmètre proche de Paris et là nous alignent car nous n’aurions d'autres chois que d'accepter la bataille pour défendre la capitale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Lun 3 Nov - 18:26

J'ai observé le timing de KP. Il faut entre un et deux jours pour faire un dépot. De plus, le message intercepté montre bien leur importance cruciale. Et, surtout, le fait qu'ils se mettent à bâtir des dépôts aussi proches de leurs frontières (Luxembourg - Aumetz, c'est seulement 30 km, et Mortehan c'est juste à la frontière), signifie que leur portée ne doit pas être extraordinaire.


Donc si la portée c'est entre 30 et 50 km, allez, 40km en moyenne, il faut 3 dépots à bâtir pour aller jusqu'en Champagne.  Sans compter la distance, ils iront toujours moins vite que nous.

Nous avons tous vu le résultat d'un manque de ravitaillement "ce matin" : Les terribles Autrichiens qui nous ont marché dessus à Stenay se sont couchés parterre au bout de deux heures de canonade le lendemain.

Ils vont donc avancer par sauts de puces.  

Sans prendre de repos, il en a au moins pour une semaine pour aller jusqu'à l'Aisne. sans compter les arrets imposés par la construction du dépot.

Voilà ce que je pense : On file en Champagne de l'autre côté de l'Aisne, et on se repose. Ce sera toujours mieux que de coller à leur avancée et de casser le moral de nos divisions en donnant l'impression à nos hommes qu'on fuit sous la pression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyan Farlander
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 1201
Date d'inscription : 18/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Lun 3 Nov - 22:03

Mosquito a écrit:
Donc, historiquement, ce sont les paysans du coin qui ont planqué les saucissons, d'un côté, et les raisons politiques qui ont empêché aux teutons de les piller trop durement? j'ai bien compris?
De ce que je lis, oui... Brunswick était un monarque éclairé, favorable aux idées véhiculées par la Révolution [on lui avait même proposé de prendre le commandement de l'armée française, mais comme Lee, il privilégiera son roi et son pays à ses idées], il n'allait pas se comporter comme Attila à la tête des Huns.

Après, rien ne garantit que DD' et Oli feront preuve de la même mansuétude (ni que je raconte la Vérité historique, il faudrait poser la question innocemment, dans l'Université du VdF... ).

Il y a des pénalités si on fait tout cramer dans un rayon de 50Km autour de l'axe de progression coalisé ? Est ce qu'eux ont des pénalités s'ils font des razzias (plus de volontaires, de renseignements ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Lun 3 Nov - 23:10

Déjà, ce n'est pas QUE Brunswick, c'est aussi le fait que les coalisés se voulaient les libérateurs de la monarchie française, et donc voulaient être bien vus de la population. Ce qui a été un foirage complet, au passage, puisque la population a complètement pris faits et causes pour la Révolution et a (semble-t-il???) d'elle-même fait disparaître ses provisions.

C'est donc pour ça que les émigrés étaient là, d'ailleurs, pour faire office de justification politique et marquer la position de libérateurs.

Il faut aussi ajouter à cela le fait que LA GROSSE affaire politique internationale, ce n'est pas la Révolution Française, mais le partage de la Pologne, où Prussiens, Autrichiens et Russes se regardent en chiens de faïence.

Du coup, les coalisés n'ont pas collaboré entre eux. La seule priorité des Prussiens était de marquer le coup politiquement et diplomatiquement, sans trop perdre d'hommes, pour une affaire qu'ils voyaient essentiellement autrichienne (La France était le grand allié de l'Autriche, en plus, la Révolution menaçait les Pays-Bas autrichiens, et in fine, affaiblissait la puissance et la position autrichienne face à une Prusse et une Russie conquérantes). De plus, autant l'Angleterre que la Prusse ne voient pas d'un mauvais œil la Révolution Girondine et l'affaiblissement de la monarchie absolue catholique des Bourbons.


Euh, mais pour revenir au Peuple, il semble qu'il ait collaboré de lui-même avec la Révolution, on connaît tous les histoires des combats dans l'Argonne, des volontaires fédérés, des sièges de Thionville et de Lille, mais on connaît aussi les chutes expresses de Longwy et de Verdun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 10:41

Concernant les dépôts j'ai fouillé dans ma petite tête (je sais, je suis un monomaniaque) :

Ils sont obligés de prendre Longwy, Montmédy et Verdun, pour mettre leur dépots derrière des murailles, à l'intérieur des forteresses.

S'ils ne le font pas, ils vont devoir détacher au moins deux divisions de cavalerie et deux divisions d'infanterie pour les protéger (nous aurons tout de même Duval, Lynch, Dillon et Deprez-Crassier derrière leurs ligne, ce n'est pas rien!!!).

En conclusion, ils ne vont pas fondre sur nous d'une seule traite, si jamais nous nous replions massivement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 10:56

Par contre, il faut qu'on soit bien d'accord, voici ce que je propose :

Keyan prend Dillon + Duval.
Gudule prend Deprez-Crassier + Lynch.

Mission Principale : Localiser et détruire les dépôts des coalisés.

Mission secondaire : Isoler, surprendre et détruire les divisions de cavalerie ennemies.

Moyens pour y parvenir :
- user et abuser des reco et des rideaux de cavalerie à la fois pour combattre le brouillard de guerre, mais aussi pour le densifier autour de leurs unités.
- privilégier les déplacements de nuit pour surprendre au petit matin les unités ennemies. (c'est primordial!)

Ca va sans dire, mais ça va mieux en le disant :
- Interdiction de se frotter à des divisions d'infanterie ennemies.
- une division d'infanterie aussi inexpérimentée qu'elle soit sera, en ordre de bataille, toujours plus forte qu'une unité de cavalerie, aussi expérimentée qu'elle soit.
- face à de l'infanterie, privilégier le mouvement, le positionnement sur les lignes de ravitaillement
- face à de la cavalerie, organiser son isolement durant la journée, et fondre sur elle au cours de la nuit pour la détruire au petit matin.
- La division de cavalerie attaque par derrière, bloque et fixe la division de cavalerie ennemie, pendant que l'infanterie la percute de front.
- en trois/quatre heures, les unités de cavalerie sont décimées, nous l'avons vu contre les dragons autrichiens et contre les cavaliers des émigrés. Donc, au passage, faites attention à vos propres divisions de cavaleries, mais surtout, ça signifie que vous pouvez attaquer une cavalerie ennemie dès qu'elle se situe à 10km de son escorte d'infanterie. Le temps que l'appel au secours lui parvienne, qu'elle se mette en route et qu'elle arrive, ce devrait être fini.
- rencontrez-vous, discutez entre vous au cours des nuits. Filez avec une petite escorte à 10km/h sur des lieux à mi-chemin de vos divisions respectives, et coordonnez-vous.
- vous n'êtes pas obligés de communiquer avec nous, du moment où vous communiquez entre vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyan Farlander
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 1201
Date d'inscription : 18/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 13:58

C'est noté, mais j'ai juste une suggestion (mineure) : tu laisses les commandes du "gros bateau" à Nabulio, tu prends la division de cavalerie et Duval et tu joues au cosaque avec Gudule.

Je m'explique : j'ai l'impression que ces derniers jours Gudule et toi vous vous retrouvez sur les mêmes positions, et tu es généralement plus offensif et audacieux que moi. Et puis, comment vas-tu supporter de voir les autres enfilades actives (voire très actives en cas d'assaut) tandis que chez toi c'est le calme plat, sans fracasser ton clavier (ou le biberon) ?

C'est juste une proposition, ne le prends pas mal Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 14:40

Oui mais Mos' est le grand manitou, s'il se trouve isolé en pointe et écrit des message sibyllins en disant qu'il est là où il fait nuit, ce n'est pas gagné pour gérer l'échelle stratégique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyan Farlander
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 1201
Date d'inscription : 18/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 14:52

C'est pour ça que je suggère qu'il te refile les plumes, le calumet et le pouvoir de grand manitou. C'est ça que j'appelle "refiler les commandes du gros bateau", c'est une sorte de private joke...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 14:54

Nabulio, que penses-tu de cet ordre de mission?

Es-tu d'accord sur le fond, sur la forme?
Quelles sont tes objections?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 14:57

Keyan Farlander a écrit:
C'est noté, mais j'ai juste une suggestion (mineure) : tu laisses les commandes du "gros bateau" à Nabulio, tu prends la division de cavalerie et Duval et tu joues au cosaque avec Gudule.

Je m'explique : j'ai l'impression que ces derniers jours Gudule et toi vous vous retrouvez sur les mêmes positions, et tu es généralement plus offensif et audacieux que moi. Et puis, comment vas-tu supporter de voir les autres enfilades actives (voire très actives en cas d'assaut) tandis que chez toi c'est le calme plat, sans fracasser ton clavier (ou le biberon) ?

C'est juste une proposition, ne le prends pas mal Wink

Cette proposition aurait été faite avant toutes les horreurs que tu as balancées sur mon compte, je t'aurais répondu poliment par la négative, et je ne l'aurais pas mal pris.

Malheureusement, ce n'est pas le cas, donc je préfère ne pas préter attention à ton message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 17:44

Mosquito a écrit:
Nabulio, que penses-tu de cet ordre de mission?

Es-tu d'accord sur le fond, sur la forme?
Quelles sont tes objections?

C'est toi le grand chef, chef.
Mon avis reste le même, je vais essayer de l'expliciter davantage : Je ne pense pas que nos deux conceptions soient totalement opposées mais peuvent être partiellement combinées.
Tu proposes de reculer largement et rapidement afin d'aspirer les Prussiens et de menacer leurs lignes de ravitaillement avec essentiellement nos deux forces de cavalerie.
Ma crainte en cas de repli rapide et de disparition de nos troupes des radars ennemis est que le Prussien se contente d'avancer en direction de Paris ne sachant où nous combattre. Nous serons obligés d'accepter la bataille pour couvrir Paris, bataille qui risque d’arriver très rapidement puisque nous ne pèserons plus sur les déplacements ennemis (exception faite de notre cavalerie).
Selon moi un retrait plus lent et avec des troupes couvrant un front plus large obligera l'ennemi à plus de circonspection, avancer dans une direction de notre dispositif (Imaginons : Aile droite/ Centre/ Aile gauche) entrainerait le recul de nos troupes menacées mais l'avancée ennemie exposerait son flanc au reste de notre dispositif. Étant plus rapide que l'ennemi, il ne pourrait jamais décider de la bataille, nous esquivant plus rapidement qu'il n'approche. De cette façon nous gagnons du temps et dans le même temps notre cavalerie peut s'activer sur les arrières de l'ennemi et ses dépôts comme tu le concevais.
La seule faiblesse que je concède à mon plan est l'impact que cela peut avoir sur le moral de nos hommes de reculer continuellement (d'un autre côté comme notre recul devrait se faire à chaque fois sans voir l'ennemi car nous garderions une marge de sécurité, un grand recul en une fois ou une série de reculs entrecoupés d'arrêt, je ne suis pas sûr que cela ait une grande différence).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 19:00

Bon. Ecoute, Nab, bravo, ta pugnacité a eu raison de moi. On va reculer en trois groupes, Stenay, Dun et Verdun.

Les trois groupes ne reculent pas d'un bloc, mais en fonction de l'avance ennemie. Par contre, si l'un des groupes est trop sous pression les autres groupes reculent aussi pour rééquilibrer la ligne de front, pour éviter un décrochage trop important.

Par contre, j'ai des impératifs :
1 - On vise tout de même une bataille à l'ouest de l'Aisne, sauf, bien sûr bataille d'opportunité contre une division ennemie miraculeusement isolée, mais je ne suis pas chaud, pas du tout (!!).
2 - On recule toujours avec une distance de sécurité qui nous permet de ne pas briser le moral de nos troupes.

Je vais faire passer toutes mes division par Stenay et Beaumont en Argonne, et protéger celles qui sont atteintes et épuisées. Chazot et l'artillerie seront chargées de mon premier rideau défensif (Montmédy), puis, une fois qu'elle aura récupéré de sa fatigue, Beurnonville prendra le relais sur la Meuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 20:07

Cela me va à 100 %
Demain toutes mes troupes sont au repos, à 16h elles auront eu une journée complète de repos, si nécessaire je les déplacerais à ce moment là (Muratel en priorité) mais si nos patrouilles n'ont pas détecté de menace, j'enchainerai bien une seconde journée de repos avant de reculer. les jours suivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 20:20

Et, sinon, tu transmets l'ordre de mission à Gudule?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 20:40

Quel ordre de mission? Pour l'instant il devait nous éclairer en direction de Longuyon, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mar 4 Nov - 20:43

Oui, mais bon, ça n'empêche pas de lui faire savoir ce qu'il aura à faire après?

De toute façon, ça va aller vite, Longwy ne va pas tenir 107 ans (edit : IRL, la ville n'a tenu que deux jours), et aussitôt après, ils vont avancer sur nous.

Donc plutôt qu'attendre qu'il soit sous pression, et au risque d'une interception, je te conseille d'informer Gudule de sa prochaine mission à venir.

re-edit : Ce serait bête qu'un plan pareil tombe entre de mauvaises mains, tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5114
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mer 5 Nov - 14:47

Dans la nuit du 24 au 25 août

Quelques rapports sur les unités du secteur de Montmédy.

Muratel a pu regrouper 7500 hommes environ, les manquants étant surtout liés à la désorganisation de l'unité. Les combats de Stenay auraient coûté environ 150 morts et 400 blessés.
La division est désormais considérée expérimentée.

La division Valence rassemble environ 7500 également, avec là encore de nombreux manquants liés à la désorganisation. Les combats de Margut et de Montmédy auraient coûté un peu plus de 100 morts et environ 200 blessés.
La division est désormais considérée expérimentée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mer 5 Nov - 16:08

Tu peux nous expliquer la façon dont on gère les blessés? J'ai vu que Gudule y a été confronté, mais je ne me suis pas trop intéressé au sujet. Là, forcément, ce n'est plus pareil, puisqu'on est censé évacuer dans un futur proche Montmédy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5114
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Mer 5 Nov - 17:02

Vos blessés sont à Montmédy et Stenay (surtout Stenay), et dans les semaines qui viendront, un nombre aléatoire sera remis en état. Dès qu'un assez grand nombre sera sur pied, ils rejoindront leurs unités d'origine.

Evidemment, si la ville est prise ils seront faits prisonniers, il faut donc penser à les évacuer à temps (1km/h en moyenne, comme une colonne de prisonniers).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Ven 7 Nov - 17:08

SP a écrit:
Vos blessés sont à Montmédy et Stenay (surtout Stenay).
J'imagine que le surtout Stenay s'applique aux hommes de l'Armée du Nord. Les miens sont intégralement à Montmédy?
EDIT et Re EDIT
Ordres aux blessées transportables (Tous les blessés sont-ils transportables ou pousses-tu le vice et le micromanagement à les diviser en catégorie?)
Citation :
Les blessés sont chargés dans les chariots à disposition. Ces derniers reçoivent drapeaux et fanions récupérés après la bataille de Montmédy (Je pense avoir assez de chariots du fait du faible nombre de blessés et de la capture du train autrichien ?). Ils doivent se rendre à Rethel avec les autres blessés de l'armée du Nord. J'envoie des messagers en avant de la colonne afin de préparer de quoi les recevoir.


Dernière édition par Nabulio le Ven 7 Nov - 21:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   Ven 7 Nov - 20:08

Ca y est, j'ai formalisé l'ordre à Keyan et aux blessés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre   

Revenir en haut Aller en bas
 
QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» QG du général KELLERMANN, commandant de l'Armée du Centre
» QG du général DUMOURIEZ, commandant de l'armée du Nord
» Une lettre au Commandant Alurn, adressée à toute la garde...
» Un commandant de U-boot parmi tant d'autre
» Commandant en XV25 prototype

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludis Universalis :: Archives :: Les Fous font leur (contre) Révolution :: Forum des citoyens-généraux qui ont (pour l'instant) la tête sur les épaules-
Sauter vers: