Ludis Universalis

Le forum ludique du VDF
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le QG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Le QG   Jeu 14 Aoû - 9:07

A nous.

Bon, ben messieurs, comme c'est moi le chef, c'est moi qui ouvre cette enfilade.

Effectivement, on est dispersés, mais pas tant que ça, enfin, je trouve.

Vu la carte succinte d'SP, je pense qu'on peut se baser sur ce postulat de départ :
- L'aile Nord alliée est moins forte que notre Armée du Nord
- L'aile sud alliée est moins forte que notre Armée du Centre
- Le centre allié est plus fort que nos armées en ce début de campagne.

Partagez-vous ces impressions?

Autant qu'on se mette d'accord sur ce qu'on a en face avant de discuter des choses à faire pour y remédier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LordGudule
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Valence
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 9:30

Je partage ce constat à ceci près que l'aile "sud" (je préfère dire "Est" à vrai dire) des coalisés ne va pas y rester et va immanquablement se concentrer avec le centre, l'Alsace n'étant pas un objectif militaire de premier plan, il faut abandonner l'idée d'y mener des opérations.

Je pense clairement que notre plus grosse crainte serait de nous voir coupés en deux et battus successivement par une force plus nombreuse et probablement plus expérimentée utilisant sa position centrale.
Au contraire, l'attrition jouera forcément en notre faveur, des combats trop rapides seraient une très mauvaise nouvelle pour nous je pense.


Effectivement on est bien dispersé... Il va falloir battre le rassemblement fissa.

Que privilégie-t-on ? Une défense élastique proche de la frontière ou bien un repli stratégique favorisant une concentration vers une base arrière ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 9:55

ben chais pas encore, on saura ça quand on se sera mis d'accord, d'ici une semaine, non?

Déjà, ce qui m'importe le plus, c'est de mettre au point les différentes possibilité de mouvements ennemis.

Ensuite, nous verrons comment y réagir (voire les provoquer), mais si c'est une chose dont je n'ai pas envie de discuter avant d'avoir répondu à mon premier problème, c'est bien ça dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 10:04

SP a écrit:
Situation connue des armées coalisées en août 1792 :

- rassemblement important à Luxembourg, vraisemblablement la colonne Brunswick
- présence autrichienne dans les Ardennes, nombre indéterminé
- présence autrichienne dans la Sarre, nombre indéterminé

Les Prussiens rassembleraient selon les rapports plus de 60000 hommes, soutenus par 30000 Autrichiens environ

Ca fait du monde.

Pensez-vous comme moi que les unités adverses n'auront pas de divisions "élite", voire très peu de "tres expérimentées", compte tenu de la longue période de paix que nous venons de traverser en Europe?

Par contre, Pensez-vous comme moi que nous risquons de nous faire laminer par la cavalerie adverse, car j'imagine que notre cavalerie a pâti de l'émigration des nobles qui y servaient?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 10:19

Je précise tout de même le fond de ma pensée et la raison pour laquelle j'aimerais bien que nous évitions de parler de stratégie à adopter pour le moment:

Nous n'en sommes pas à notre première partie sur forum, et j'ai souvent vu que les enfilades de ce genre consistent à une série de posts stratégiques où chacun donne son avis sur ce qu'il faut faire, mais dans lesquels on se traine des désaccords majeurs sur l'état des forces adverses qui brisent complètement la perception des stratégies proposées.

Du coup, je me dis : Commençons d'abord par nous mettre "d'accord" sur ceux qu'on a en face, et même si nous ne le sommes pas, au moins nous comprendrons mieux les divergences au niveau des solutions stratégiques qui suivront dans un second temps.

Ensuite, établissons les deux ou trois possibilitées de mouvement ennemis du début de partie (nous seront vite d'accord).

Pour finir nous nous mettrons d'accord sur une stratégie à adopter. Sur une feuille de route qui nous permettra aussi de savoir ce qu'a à faire chacun de nous en fonction des déplacements adverses sans avoir à se réunir à chaque mouvement ennemi.

Comme je le dis toujours, dans ce genre de jeu, il y a un chef, mais il y a surtout 4 généraux, comme dans la "vraie vie", et les troupes feront ce que leur diront de faire leur général. Et personne d'autre. Donc pour qu'il y ait une bonne cohésion entre nous, autant repérer très tôt nos points de désaccord par une décomposition logique de la pensée stratégique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LordGudule
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Valence
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 10:34

Donc selon moi, en face de nous nous avons au moins 120 000 hommes, pour la grand majorité expérimentés, certains peut être très expérimentés (environs 10%) et une minorité de troupes de second rang (20%)
Le ration infanterie/ cavalerie de l'armée adverse doit être sensiblement identique.

A la place du commandement adverse, ma priorité serait de diviser notre armée. J'opterais pour une attaque massive de mes force depuis le Luxembourg en direction de l'axe Longwy-Longuyon-Verdun. Cela en rappelant l'aile Est afin de protéger mes arrières pendant que l'aile Ouest tenterait de ralentir notre armée du Nord par des démonstrations.

De là, il serait possible de battre nos forces successivement ou bien de pousser sur Paris si nous choisissions d'éviter le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 10:57

LordGudule a écrit:
Donc selon moi, en face de nous nous avons au moins 120 000 hommes, pour la grand majorité expérimentés, certains peut être très expérimentés (environs 10%) et une minorité de troupes de second rang (20%)
Le ration infanterie/ cavalerie de l'armée adverse doit être sensiblement identique.

A la place du commandement adverse, ma priorité serait de diviser notre armée. J'opterais pour une attaque massive de mes force depuis le Luxembourg en direction de l'axe Longwy-Longuyon-Verdun. Cela en rappelant l'aile Est afin de protéger mes arrières pendant que l'aile Ouest tenterait de ralentir notre armée du Nord par des démonstrations.

De là, il serait possible de battre nos forces successivement ou bien de pousser sur Paris si nous choisissions d'éviter le combat.

On a la même vision. Si j'étais Druss, je foncerais sur Verdun, puis j'attendrais le corps de Sarre, puis je filerais sur Paris pendant que le corps des Pays-Bas écarte le front vers Valenciennes pour attirer Dumouriez au Nord.


EDIT : Par contre, je ne suis pas du même avis que toi concernant le nombre des adversaires. 120 000 hommes, c'est énorme, c'est un corp d'armée en plus que ce que nous pensons avoir en face. 60 000 Prussiens et 30 000 Autrichiens au total, nous disent les renseignements. "Au moins 120 000 hommes", c'est énorme. (!!!) Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LordGudule
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Valence
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 11:41

Les renseignements, je m'en méfie beaucoup Smile

Ce nombre de 120 000 hommes ne me semble pas absurde étant donné qu'on nous en annonce 90k, je pense que la marge d'erreur est plutôt en notre défaveur que l'inverse ici...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 12:02

ah, ben on a là un super méga désaccord de la Mort.  affraid 

Ca a l'avantage d'être clair.
On n'a même pas 90 000 hommes, peu expérimentés dans leur majorité, et toi tu penses qu'ils sont le tiers en plus "au moins"? Et expérimentés en majorité...

pour moi, les effectifs ennemis sont justes. Il n'y a pas plus d'autrichiens que 30 000.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LordGudule
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Valence
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 12:10

Je pense à un corps de 10k émigrés environ plus des supplétifs allemands (Hesse, Saxe ?) pour 10k également et le reste on va dire que c'est l'effet du brouillard de guerre mais clairement je préfère partir sur ces données là car elles vont dans le sens de la stratégie générale que nous devons adopter selon moi.

Nous recevrons des renforts avec le temps, pas eux, si on y ajoute l'attrition, leur lenteur probable et les conditions de victoire avantageuses pour nous, la disproportion des forces que je prévois ne me semble pas rédhibitoire. Cela nécessite cependant des ajustements stratégiques par rapports aux campagnes napoléoniennes où les Français peuvent courir à l'ennemi immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 14:33

LordGudule a écrit:
Je pense à un corps de 10k émigrés environ plus des supplétifs allemands (Hesse, Saxe ?) pour 10k également et le reste on va dire que c'est l'effet du brouillard de guerre mais clairement je préfère partir sur ces données là car elles vont dans le sens de la stratégie générale que nous devons adopter selon moi.

Nous recevrons des renforts avec le temps, pas eux, si on y ajoute l'attrition, leur lenteur probable et les conditions de victoire avantageuses pour nous, la disproportion des forces que je prévois ne me semble pas rédhibitoire. Cela nécessite cependant des ajustements stratégiques par rapports aux campagnes napoléoniennes où les Français peuvent courir à l'ennemi immédiatement.

Je note.

Mais ça m'emmerde...

J'ai envie de me taper les Autrichiens de Belgique, moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 16:09

La grande interrogation est aussi de savoir ce que peuvent valoir nos troupes en combat. Globalement inexpérimentées mais potentiellement avec un moral qui peut être gonflé. Il n'empêche que pour le moment ce n'est pas brillant, 70 000/80 000 hommes hors forteresses de notre côté contre plus de 90 000 soldats de métiers (mais probablement sans unité d'élite, à la limite une petite troupe de cavaliers lourds ou de grenadiers prussiens mais je n'en suis même pas sûr).
Une attaque ennemi sur Longwy puis Verdun semble logique (trop logique?), elle coupe nos forces en deux, elle est la plus rapide pour prendre la direction de Paris et le temps va être un facteur essentiel si les coalisés veulent emporter la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5266
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 16:17

En combat, le facteur "peu expérimenté" est un vrai souci. Face à une force austro-prussienne équivalente et sans avantage particulier de part et d'autre, le métier va presque assurément primer.

Deux éléments peuvent contrebalancer ce désavantage :
- il ne faut qu'une seule bataille en moyenne pour qu'une unité devienne "expérimentée" (encore faut-il qu'elle survive  What a Face )
- l'attrition vous est favorable, les effectifs austro-prussiens devraient lentement s'éroder à mesure de leur hypothétique avance.
A l'inverse, une vingtaine de milliers d'hommes (n'espérez pas plus...) arriveront au fur et à mesure pour combler vos pertes et remplir le camp de Châlons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 16:39

Sinon, comem Nabulio, la voie Verdun - Paris est presque trop logique (mais bon, il n'a que ça à faire).

Quid des Autrichiens?

Ceux des Pays-bas ont trois possibilité :
- restent où ils sont
- vont plein sud
- vont plein ouest pour essayer de couper nos arrières

Ceux de Sarre ont deux possibilités :
- contournent l'armée du centre par le nord avant de repiquer sur Verdun
- vont plein ouest

On est d'accord?


Et Keyan, qu'est-ce qu'il en pense?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LordGudule
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Valence
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 17:25

Pour l'aile est adverse, il me semble que la seule solution est de suivre le gros de l'armée, et donc probablement de tenter de se concentrer vers l'ouest.

Pour l'aile ouest adverse, une série de diversions pour retarder notre marche me semble assez évidente.

Mais les coalisés sont ils bien renseignés sur nos positions de départ ? on peut imaginer que oui avec les fuites régulières d'officiers mais peut être que le plan que nous imaginons pour eux ne cadre pas avec leurs connaissances de notre dispositif. (j'espère avoir été clair...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 18:40

S'ils sont bien renseignés? Je veux mon neveu! Malheureusement...

Comme tu le dis, avec toutes les défections, ils connaissent la localisation de la moindre caserne, l'état de nos forces et de nos forteresses.

Voilà.

Quant au centre Prussien, que doit-il faire mis à part foncer sur Verdun?

Crapahuter dans les Ardennes?

C'est la blague Wink

Pour moi, le point faible adverse, c'est le corps du Nord. Il est trop loin de son centre pour bénéficier de sa protection, il est totalement décalé de l'axe stratégique de la campagne... Pour moi, il a juste une utilité en couverture, pour protéger le flanc des Prussiens dans leur offensive sur Paris.

Il va falloir que vous soyez persuasif pour m'empêcher de faire de Dinant le nouveau QG de l'Armée du Nord, les mecs, je vous le dis...


Dernière édition par Mosquito le Jeu 14 Aoû - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 19:09

SP, comment peux-tu faire pour les routes de Belgique?

Pourrais-tu tracer les routes mineures et majeures qui mènent à Dinant et qu'on ne voit pas sur les cartes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 19:47

Concernant la Belgique, j'ai trouvé ça :

http://www.kbr.be/collections/cart_plan/ferraris/ferraris_fr.html

Bon, il y a une partie de la route qui m'intéresse qui est marquée "enclave du royaume de France" autour de la cité de Givet, sur la Meuse, mais le reste des routes et ponts y sont indiqués assez précisément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 19:49

Entre monter une opération pour contrer l'aile Nord de l'ennemi et faire de Dinant le QG de ton armée, il y a un monde.
La grande question est "Quel en est l'intérêt?".
Oui en faisant cela on surprend l'adversaire (qui pense que l'on va rester sur la défensive, encore que.... il te connait Mos'  Razz ).
Oui en faisant cela on peut menacer la ravitaillement de l'ennemi et déboucher sur ses arrières.
Sauf que l'on a pas la Grande Armée bien huilée, pouvant se déplacer rapidement et enchainer des combats victorieux dans la foulée, on a une troupe de péquenauds en sabots qui ne connaissant pas grand chose à la guerre et qui ont perdu l'essentiel de leurs cadres. Au niveau du moral, ils peuvent se débander rapidement comme être galvanisés jusqu'à la mort, les voies de la Républiques sont impénétrables. Le mouvement de l'armée du Nord serait lent et entrainerait probablement une fatigue plus grande qu'un mouvement identique chez l'adversaire ( Troupes s'étirant, retardataires etc...).
Pendant ce mouvement on ouvre complètement la route de Paris aux coalisés qui n'ont plus qu'à avancer.
Je ne pense pas que l'on ait les moyens de faire de grands mouvements enveloppant.
Alors oui, je suis partisan d'une offensive sur Dinant mais de manière mesurée. Ce n'est pas parce qu'on joue la défensive qu'on doit l'être partout, Une attaque sur Dinant (avec les forces de Maubeuge et Rocroi qui comptent une de nos rares divisions un tant soit peu expérimentée) pendant que nos autres troupes se concentrent : manœuvres dilatoires dans l'Est, recul de nos troupes de Thionville (et celles de Metz selon les mouvements de l'ennemi) en direction du Sud-Ouest.
Je vois à cela d'autres avantages : les troupes ennemies vont perdre en cohésion pour venir jusqu'à nous, elles vont devoir détacher des forces pour couvrir leurs arrières ou assiéger des forteresses s'ils ne veulent pas conserver ces épines dans leur dos, d'autre part, contrairement à ce qu'avaient promis les émigrés, les coalisés ne seront pas accueillis en libérateurs mais devront faire face à une population méfiante si ce n'est plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 20:05

Pour le QG de l'armée, c'était une blague Wink

De toute façon, c'est KP qui joue Clerfayt, et il ne va pas rester immobile...

Donc il va foncer. Où?

Vers Maubeuge?
Vers Rocroi?
Vers Sedan?

Je pars du principe que si je fais partir TOUTE l'armée du Nord vers Dinant, l'une des divisions va forcément le rencontrer en route.
- A l'ouest de la Meuse, il se fera prendre en sandwich par les troupes de Rocroi et Maubeuge.
- Le long de la Meuse? il va rebrousser chemin et casser son moral parce qu'il ne se mesurera pas au corps de bataille venant de Sedan. Je balance Keyan sur ses arrières par l'est, et les troupes de Maubeuge et de Rocroi qui traverseront la Meuse à Dinant l'attendront sur le retour.

Victoire assurée, et expérience gagnée pour l'armée du Nord.


Vous me direz, voyant cela, le corps central des Prussiens va obliguer vers Sedan et ignorer Verdun. La route de Paris va être ouverte!!! Moi je dis bon coup, les autrichiens de Sarre, qui seront sortis de leurs positions seront sans protections et ne feront pas un plis contre les deux cents canons de l'Armée du Centre.

Deux batailles, deux victoires, deux armées qui gagnent de l'xp, et des Prussiens qui demandent la paix parce qu'ils sont numériquement incapables de satisfaire aux conditions de victoires avec deux armées sur leurs talons.

EDIT : Et si les Prussiens n'obliquent pas sur Sedan et continuent sur verdun? Pas de souci, l'armée du centre louvoie, défend, et l'armée du Nord va revenir deux ou trois semaines plus tard. ( y a 100 - 150 bornes allez-retour + manœuvre et bataille, ça fait quelques jours)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LordGudule
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 240
Localisation : Valence
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 20:15

Je pense que l'effet de surprise d'une attaque mosquitienne sera nul au contraire, un piège à marseillais est à prévoir.

La stratégie que je conseille est ultra conservatrice, repli stratégique général afin de concentrer nos forces+ renforts. Les sièges obligatoires et l'attrition devraient nous permettre de rétablir un certain équilibre. C'est à eux de venir nous chercher et pas l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 20:26

Mosquito a écrit:
Pour le QG de l'armée, c'était une blague Wink

De toute façon, c'est KP qui joue Clerfayt, et il ne va pas rester immobile...

Donc il va foncer. Où?

Vers Maubeuge?
Vers Rocroi?
Vers Sedan?

Le plus logique serait soit vers Maubeuge dans l'idée de faire peser une menace sur notre aile voire sur nos arrières si on se concentre en direction de l'Est soit en direction de Bouillon, Neuchateau... pour agir de concert avec le gros des troupes. Ainsi il menacerait l'armée du Nord pendant que Brunswick pourrait manœuvrer.

Mosquito a écrit:
Je pars du principe que si je fais partir TOUTE l'armée du Nord vers Dinant, l'une des divisions va forcément le rencontrer en route.
- A l'ouest de la Meuse, il se fera prendre en sandwich par les troupes de Rocroi et Maubeuge.
- Le long de la Meuse? il va rebrousser chemin et casser son moral parce qu'il ne se mesurera pas au corps de bataille venant de Sedan. Je balance Keyan sur ses arrières par l'est, et les troupes de Maubeuge et de Rocroi qui traverseront la Meuse à Dinant l'attendront sur le retour.
Sauf s'il se dirige vers l'Est comme dit précédemment pour se coordonner avec Brunswick

Mosquito a écrit:
Victoire assurée, et expérience gagnée pour l'armée du Nord.


Vous me direz, voyant cela, le corps central des Prussiens va obliguer vers Sedan et ignorer Verdun. La route de Paris va être ouverte!!! Moi je dis bon coup, les autrichiens de Sarre, qui seront sortis de leurs positions seront sans protections et ne feront pas un plis contre les deux cents canons de l'Armée du Centre.

Deux batailles, deux victoires, deux armées qui gagnent de l'xp, et des Prussiens qui demandent la paix parce qu'ils sont numériquement incapables de satisfaire aux conditions de victoires avec deux armées sur leurs talons.
Je ne suis pas aussi optimiste, Brunswick pourrait très bien profiter de ton éloignement pour battre en détail l'armée du centre pendant que l'essentiel de nos troupes partent en vadrouille en Belgique contre une force secondaire.
Alors oui, ton plan peut être intéressant mais il implique beaucoup de si et au regard de nos capacités opérationnelles, on aurait tout intérêt à laisser venir l'ennemi (même si je suis en faveur d'une opération plus limité concernant les forces de Rocroi et Maubeuge)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabulio
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 761
Localisation : En 1ere ligne
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 20:30

Je me rapproche de l'avis de Gudule mais en montant néanmoins une opération offensive afin de déstabiliser l'ennemi, de le pousser à s'interroger sur nos intentions et l'empêcher d'avancer la fleur au fusil en enchainant les sièges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5266
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Jeu 14 Aoû - 21:06

Si vous voulez faire un tour en Belgique, les cartes de Ferraris livrées par Mos sont très bien. Je les utiliserai moi-même si besoin (quand j'aurais réactivé mon applet java :p )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Le QG   Ven 15 Aoû - 2:06

LordGudule a écrit:
Je pense que l'effet de surprise d'une attaque mosquitienne sera nul au contraire, un piège à marseillais est à prévoir.

La stratégie que je conseille est ultra conservatrice, repli stratégique général afin de concentrer nos forces+ renforts. Les sièges obligatoires et l'attrition devraient nous permettre de rétablir un certain équilibre. C'est à eux de venir nous chercher et pas l'inverse.

Je te promets, Guilhem, je t'écoute, mais cette armée au Nord me fait trop de l'œil. J'ai envie de la défoncer, même pas t'imagines...

Franchement, elle m'emmerde.

Elle est au nord, et elle va invariablement plonger soit sur ma tronche à Sedan, soit sur mon cul sur Rocroi.

Dans les deux cas, je vais me frotter aussi à au moins la moitié de l'armée prussienne de front.

Qu'est-ce que je peux faire à part subir ou filer et abandonner Sedan? Et surtout, pendant tout ce temps, mon armée est toujours aussi dispersée.

Ma solution a le double avantage de me permettre :
- 1 )  de me regrouper (regardez la carte, me regrouper sur la route de Dinant me prendra autant de temps que me regrouper à Rocroi, ou pire, attendre ma division de Maubeuge à Sedan)
- 2 ) de provoquer un contact sans avoir à gérer une offensive prussienne, et non de le subir sans être fixé par le Prussien sur la tronche.

Ensuite, je vous assure que je reviens vite (2 semaines suffiront) et pendant ce temps, vous pourrez mener votre front de défense au sud comme bon vous semble. Je ne peux pas perdre, impossible. j'ai deux ou trois fois plus de fantassins, et 200 canon dont il ne doit pas disposer le tiers. Je sais que Keyan va assurer sur ma droite, sa mission sera de localiser et envelopper l'ennemi, il va se régaler, on va jouer et s'amuser.

Après, je suis de l'avis de Gudule, repli général sur la Champagne.  Mais cette victoire sera bon pour le moral de toute l'armée (je compte vraiment l'encercler et détruire), pour notre expérience, et tactiquement nous n'aurons plus la menace d'une armée potentiellement capable de filer sur Paris.

Sinon, bien sûr, j'ai bien lu ce que propose Nabulio, mais je vous assure que dans ce genre de situation, on ne peut pas faire de feintes, on ne peut pas faire dans la demi-mesure, on ne peut se permettre de fatiguer les hommes pour rien. une offensive limitée de mon flanc ouest vers l'est va les mettre inutilement en danger puisqu'ils ne pourront pas profiter de la supériorité numérique des troupes de Sedan, de la puissance de feu de la réserve d'artillerie, et de la percussion de mon corps de bataille.

Et ce n'est pas une percée dans les Ardennes de l'avant-garde de Keyan qui va réellement ralentir les alliés.

lisez mon programme :
Jour 1 :
- Maubeuge et Rocroi se regroupent à Philippeville.
- Keyan va à St Hubert
- L'armée de Sedan file au nord sur 30 km ( vers Bièvre)
- Le corps de bataille de Stenay va à Sedan

A ce point, y a deux solutions, soit KP est à Philippeville, soit il a dépassé Givet.
S'il est à Philippeville se repliera au cours de la nuit (et se fatiguera) soit sur Givet, soit sur Dinant.
S'il a dépassé Givet, soit il m'a repéré et se replie, soit se repose pour la nuit.

Jour 2 :
- Depuis Philippeville, les deux divisions se séparent à nouveau, l'une va à Givet, l'autre à Dinant.Maubeuge (plus aguerrie) fonce là où est l'autrichien, alors que Rocroi va là où il n'est pas.
- Keyan va à Dinant.
- L'armée de Sedan va soit à Givet soit, si l'autrichien a dépassé Givet, la veille, prend plein ouest pour déboucher sur l'axe Givet-Charleville.
- Le corps de bataille va soit à Bièvre (mais bof), soit dépasse Charleville Mézières et trace la route Charleville-Mézières / Givet.

Au soir du jour 2, le corps autrichien, en fonction des ses mouvements précédents, est soit assiégé à Dinant ou à Givet, soit tout près de Charleville, bloqué par le corps de bataille au sud, et le gros des divisions de Sedan au nord.

Jour 3:
Regroupement général autour des troupes adverses, destruction du corps autrichien à coups de canons.

C'est réfléchi, je ne pars pas à l'aventure, je ne cherche pas des combats de rencontre, je cherche l'encerclement et la destruction de l'adversaire.

La seule difficulté possible, que je vois, c'est une cavalerie puissante qui pourrait faire du mal à la mienne et m'aveugler. En dehors de ça... (et encore, j'ai 9000 cavaliers, sans les lourds du corps de bataille, ça m'étonnerai qu'il en ait plus de la moitié)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le QG   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le QG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludis Universalis :: Archives :: Les Fous font leur (contre) Révolution :: Forum des citoyens-généraux qui ont (pour l'instant) la tête sur les épaules-
Sauter vers: