Ludis Universalis

Le forum ludique du VDF
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 10 Nov - 18:50

Bon, on risque de pas être hyper nombreux, mais bon...

ENFILADE UNIQUEMENT RESERVEE AUX SPECTATEURS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 10 Nov - 18:53

Petite question à Intosh, Vinso ou qui passe par là : est-ce que, à vue de nez, la situation vous paraît équilibrée (au moins en terme de condition de victoire) ?

J'ai tout fait pour, tout en essayant de garder le principe "gros bataillons vs magic army", mais si vous avez des impressions particulières, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 10 Nov - 19:01

SP a écrit:
Petite question à Intosh, Vinso ou qui passe par là : est-ce que, à vue de nez, la situation vous paraît équilibrée (au moins en terme de condition de victoire) ?

J'ai tout fait pour, tout en essayant de garder le principe "gros bataillons vs magic army", mais si vous avez des impressions particulières, n'hésitez pas.

Disons que :

- la partie a rapidement progressé, la mise en place a été rapide, et beaucoup de choses ont été écrite,

- j'ai repris avec acharnement la partie en Bavière et je gère tout seul là où était prévu 4 joueurs, enfin AJ s'y est remis,

- j'ai peu de temps pour moi ces 2 ou 3 dernières semaines, période de budget,

Donc je peux pas juger parce que j'ai pas lu, pas comparé, pas regardé les cartes.

Pour l'instant....

Mais je le ferai...

Premier truc qui m'a frappé c'est la lenteur de marche des troupes coalisées et la lourdeur du commandement, du style Platov qui peut pas discuter avec les Bavarois sauf exceptions...

En tout cas, bon courage à toi aussi car tu as le rôle le plus ingrat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 10 Nov - 19:05

Oui, le commandement est ce qui m'embête le plus question règles. Je n'arrive pas à trouver de solution satisfaisante.
Je risque d'autoriser de nombreux passe-droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito
joueur dopé
joueur dopé


Nombre de messages : 2096
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 10 Nov - 20:00

Pouvez pas la mettre ailleurs cette enfilade? tout le monde va cliquer dessus sans s'e nrendre compte comme je voiens de le faire à l'instant!!! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman
Maitre du jeu
Maitre du jeu
avatar

Nombre de messages : 1557
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 10 Nov - 22:29

SP a écrit:
Petite question à Intosh, Vinso ou qui passe par là : est-ce que, à vue de nez, la situation vous paraît équilibrée (au moins en terme de condition de victoire) ?

J'ai tout fait pour, tout en essayant de garder le principe "gros bataillons vs magic army", mais si vous avez des impressions particulières, n'hésitez pas.

A vue de nez au niveau des effectifs et des qualités respectives ça me parrait jouable, la règle avantage énormément les petites formations de qualité ! un peu trop à mon gout en fait (j'ai introduit un bonus +1 dés en cas de 1.5 contre 1).

Par contre comme je n'ai pas fais les calculs pour savoir à quelle vitesse le gros des coalisés va arriver sur le terrain j'ai un peu de mal à juger de la ludicité de la chose.
Je crains que les joueurs austro-russe se fassent chier un bon moment pendant que napo joue au pac man avec les bavarois. J'ai eu le même problème de prélude en Bavière.
A voir.

Bon courage en tout cas ... c'est du lourd ! (bon cela dit une petite division indépendante ou un gros corps d'armée c'est kif kif en temps de gestion pour le MJ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Jeu 12 Nov - 11:51

En tout cas, le scénario est très intéressant d'un point de vue histoire alternative et j'espère que tu as pris du plaisir à le concevoir.

J'aurai été intéressé d'y jouer et j'ai été enthousiaste au début, mais après réflexion j'ai préféré ne pas m'investir. J'aurai pas eu le temps et la motivation ; et je préfère pas abandonner en cours de route ou jouer sans plaisir.

Franchement, je ne peux pas dire grand chose :

- je ne peux pas juger de l'historicité de la situation (pas de livres sur la campagne de 1815 chez moi), et juste quelques pages dans un livre sur les campagnes napoléoniennes et les 3/4, évidemment, sur la campagne de Belgique,

- je ne connais pas les règles du jeu, hormis les infos de Vinsoliman, donc je peux pas juger ce point là,


La seule chose sur laquelle je peux te conseiller c'est :

- attention à l'engouement de départ et les nombreux abandons en cours de route,

- ensuite, à mon humble avis, un joueur doit donner un maximum d'infos claires et faciliter au possible le travail de l'arbitre,

De ce côté là, je peux me poser en modèle car autant à la Bataille de l'Ile Savo que dans la campagne de Bavière, j'ai eu le Prix de Clarté des Ordres de la part des arbitres.

Pour ma part, je suis actuellement plus joueur de rôles que wargameur, je joue plus sur papier et j'ai pas le temps ou pas le matériel sur micro. Et en plus, je suis plus souvent Maître du Jeu que Joueur, et c'est vrai qu'un joueur qui te décharge de certains aspects (qu'ils connaissent les règles qui l'impactent par exemple), c'est très bien.

Je suis franchement admiratif du temps et de l'énergie qu'une telle campagne peut demander de la part de l'arbitre, c'est pourquoi on avait pensé avec Vinsoliman à l'importante d'un arbitre assistant dans ce genre de campagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Jeu 12 Nov - 12:53

Oui, la clarté est vraiment à travailler encore. Si on pouvait déjà simplement me dire les positions de départ et la destination du jour sans que j'aie trop à chercher, ça m'arrangerait.

Le vrai problème de ce scenar, pour moi, c'est surtout que j'ai plein de cartes, mais aucune de parfaite. La Cassini 1815 est d'un confort absolu, mais très difficile à utiliser pour la gestion globale. Et les cartes de niveau opérationnel contredisent parfois la Cassini...
C'est le jongle permanent... Mais bon, on s'y fera hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Jeu 12 Nov - 13:57

SP a écrit:
Le vrai problème de ce scenar, pour moi, c'est surtout que j'ai plein de cartes, mais aucune de parfaite. La Cassini 1815 est d'un confort absolu, mais très difficile à utiliser pour la gestion globale. Et les cartes de niveau opérationnel contredisent parfois la Cassini...
C'est le jongle permanent... Mais bon, on s'y fera hein.

Pour le problème de carte, il faut que tu ais une carte unique, même si' elle est pas parfaite.

Celle de la Bavière me va très bien, et j'ai jamais compris les critiques qu'on lui faisait.

Ensuite pour étudier mes mouvements et les distances, je les faisais avec Google. C'est à dire que pour mesurer mes distances, je notais tous les villages sans exception par lesquels passaient mes troupes sur la carte historique et je reproduisais ce chemin sur Google Maps, donc même si je passais par des routes secondaires et donc pas par les routes actuelles, j'avais les bonnes distances.

Et puis une fois que je m'étais mis d'accord avec l'arbitre sur l'échelle, je pouvais vérifier sur la carte historique ou le contraire.

Cà réclame un peu de travail de la part du joueur mais c'est un minimum.

Enfin en regardant un peu ce midi les ordres des uns et des autres, cela a l'air à peu près clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Lun 14 Déc - 17:55

Une bonne bataille Vitry le François 26, 27 et peut-être le 28 juillet 1815...

Wrede et Czernihev dans le rôle des colons assiégés...

Napoléon, Suchet, Ney, Murat et Grouchy dans le rôle des indiens qui encerclent le convoi de chariots...

Schwartzenberg dans le rôle de la cavalerie qui va arriver à temps mais qui devrait pas suffir...

Si les Bavarois et Russes résistent aujourd'hui (le 27 juillet), mais si ils ne filent pas par les routes du sud-est encore ouvertes cette nuit, je prévois leur perte définitive le lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Lun 14 Déc - 22:16

Oui, Wrede a pris un risque à priori conscient. Cela va dépendre des décisions des uns et des autres maintenant.

A noter cependant que les unités françaises sont pour le moins essoufflées. Six heures de combat pour rompre un solide centre établi sur un ruisseau, une aile de cavaliers qui sera renforcée par ceux de Schwarzenberg et pour, sur la droite, franchir la Marne de vive force, ce sera loin d'être une sinécure cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 15 Déc - 10:42

SP a écrit:
Oui, Wrede a pris un risque à priori conscient. Cela va dépendre des décisions des uns et des autres maintenant.

A noter cependant que les unités françaises sont pour le moins essoufflées. Six heures de combat pour rompre un solide centre établi sur un ruisseau, une aile de cavaliers qui sera renforcée par ceux de Schwarzenberg et pour, sur la droite, franchir la Marne de vive force, ce sera loin d'être une sinécure cependant.

Enfin, Suchet et Murat n'ont pas intérêt à forcer la Marne à Vitry le François mais au sud de la ville, même à 10 km si besoin est alors entre :

Napoléon et Grouchy au nord,
Ney à l'est,
Suchet et Murat au sud,

Wrede, Czernihev et Schwartzemberg vont avoir un souci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Lun 8 Fév - 10:03

Mon cher SP,

Juste un avis en passant, si certains joueurs ne sont pas disponibles actuellement, n'hésites pas à activer les n°2 en donnant à un commandant de corps russe (Doctorov par exemple) le commandement en lieu et place de Barclay, même pour quelques jours/semaines, le temps de passer quelques ordres.

Tu pourrais aussi transférer le joueur de Czernihev à un autre poste dans l'armée russe puisque du côté de Saint Dizier les officiers commandants sont nombreux : Scharwztenberg, De Wrede...

Il serait dommage d'abandonner là la partie par la faute de quelques uns...

Pour ma part, n'ayant plus d'engagements dans la partie de la Bavière qui s'est terminée, je voudrais bien t'aider, mais malheureusement je ne vois pas ce que je pourrais faire, faute de règles de jeu et d'une bonne compréhension de tout ce qui se passe. Enfin, ce deuxième point peut se rattraper...

Si tu as une idée de comment je pourrais t'assister, n'hésites pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Lun 8 Fév - 21:30

Je vais faire ce que je peux pour ranimer cette partie, mais si je n'arrive pas à sortir de cette journée du 28, je ferai démarrer autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 9 Fév - 10:45

SP a écrit:
Je vais faire ce que je peux pour ranimer cette partie, mais si je n'arrive pas à sortir de cette journée du 28, je ferai démarrer autre chose.

Pour ma part, je t'encourage vivement à ne pas te décourager et à abandonner un projet intéressant et dans lequel tu t'es beaucoup investi.

Si des joueurs posent problèmes, décharges les temporairement de leur commandement et active/donne plus de responsablités aux joueurs motivés. En essayant de respecter les logiques d'organisation qui semblent complexes, nationalité chez les Coalisés, primauté de Napoléon chez les Français...

Si les commandants en chef ne sont pas toujours présents, demandes leur de désigner un numéro 2, le fameux Chef d'Etat-Major, le fameux Berthier qui peut décider en lieu et place du numéro 1.

Je pense que Oli peut jouer ce rôle chez les Français si Napoléon (AJ) ne donne pas de réponses après 3/4 jours. Chez les Coalisés, c'est plus complexe mais avec un remplaçant de Barclay et un Schwartzemberg motivé, cela devrait passer.

Après et j'en ai finis, je pense que terminer cette partie abruptement serait très dommage. Même si tu en recommences une après...

Au final, malgré sa durée très longue et son rythme pas forcément soutenu, je suis très satisfait de ma partie en Bavière et très reconnaissant aux joueurs et à l'arbitre qui s'y sont investis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oexmelin
Petit joueur
Petit joueur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 9 Fév - 22:56

C'est, comme toujours, très intéressant. J'ai quelques question de spectateur, auxquelles tu n'es pas obligé de répondre (puisque je suis peut-être, avec Intosh désormais, le seul spectateur...).

Je me demandais si tu avais une carte maîtresse qui permettrait de voir, en gros, la position des corps d'armée principaux.

Est-ce que le diagnostic de Tamerlan (dans son fil) te semble bon ? À vue de nez, il me semble avoir bien saisi la situation, mais j'ignore sans doute l'état précis des forces en présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mar 9 Fév - 23:34

Oui, j'ai une carte, mais elle n'est plus vraiment à jour. J'essaierai de vous la préparer.

Franchement, j'aurais du mal à analyser la situation actuelle. L'armée française est dans une très bonne position, centrale, malgré quelques unités détachées qu'il faudrait ramener. Une fois que l'ensemble des colonnes ennemies auront été localisées, leur jeu devra être de foncer sur la plus forte (a priori, Schwarzenberg, une fois que Barclay et Ferdinand l'auront rejoint).

Les coalisés peuvent se permettre des pertes importantes (ils ont des renforts surabondants prévus à partir de début août), mais pas de perte de temps. Encore deux défaites à la Vitry, qui les fait reculer vers l'est et les divise, et ils risquent d'avoir du mal à atteindre leurs objectifs dans le temps imparti.

Les Français ont foncé comme des fous ces trois premiers jours, mais ne se sont finalement pas dispersés. C'est ça qui leur a permis cette première victoire, puisqu'à effectifs égaux ils sont assez nettement avantagés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oexmelin
Petit joueur
Petit joueur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Jeu 18 Mar - 10:45

Une nouvelle question:

les règles prennent-elles en compte les sièges ? Je n'ai pas en tête tous les cas de figure possibles, mais il me semble qu'il y en eut peu au cours des guerres napoléoniennes.

Et, question subsidiaire: que penser du choix qui s'offre à DrussDharan ? Je ne sais pas ce que j'aurais choisi à sa place, mais est-il plus sage de s'enfermer, fixer les Français à Troyes et/ou menacer leurs arrières s'ils devaient vouloir quitter en attendant les lents renforts russes (mais c'est risquer de perdre tout son corps d'armée) ou d'affronter, sachant que les Français ont un avantage qualitatif (?) mais risquer que le tout soit terminé en une journée et de fait, permettre à nouveau la jonction des Français (sans doute alors affaiblis).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Jeu 18 Mar - 20:28

Le choix est difficile, mais je crois que dans sa situation s'enfermer aurait été catastrophique.
A moins que Schwarzenberg n'opère une conversion vers le sud ouest - mais je me demande bien comment il aurait pu faire en pratique - son isolement est trop grand pour espérer des secours rapides.

Sa décision de batailler est sûrement la meilleure. Maintenant, ce n'est pas gagné, mais en face ce n'est pas l'armée du nord. Les troupes de l'armée de Paris sont très hétérogènes. En même temps, les troupes allemandes ne sont pas très solides moralement.

Je pense donc qu'il risque de perdre cette bataille, et donc Troyes de même. Mais ce n'est pas si important que cela, sauf si cela permet à Napoléon d'engager ensuite toutes ses forces contre Schwarzenberg avant la jonction avec les Russes.



Sinon, oui, il y a bien des règles de siège, mais dans cette campagne, avec des forteresses désarmées et en mauvais état, il risque de ne pas y en avoir beaucoup - et d'ailleurs, aucun camp n'a vraiment les moyens de se le permettre, faute d'effectifs côté français, faute de temps côté alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oexmelin
Petit joueur
Petit joueur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mer 14 Avr - 10:20

Après la plus longue journée du siècle, la plus chargée journée du siècle...

Avec la fragmentation des corps des coalisés à St Dizier, j'ai un peu perdu le compte des forces en présence. Ferdinand va arriver au coeur des combats, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mer 14 Avr - 11:07

Oui, en fait il devrait même arriver au moment où les Français se déploieront.

Comme en plus ils ne s'attendent pas à trouver un gros tas de Russes avec Schwarzenberg, ça va pas être triste la réaction côté français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oexmelin
Petit joueur
Petit joueur


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mer 21 Avr - 16:56

Pour le coup, il me semble que la décision de AJ, même tenant compte de l'ignorance où il se trouve, est plutôt mauvaise, non ?

Il me semble que, prenant en compte que dès le début de la bataille de Vitry, les opposants vont crier alerte et demander aux forces de se rameuter le plus vite possible, il eut peut-être mieux fallu tenter de couper la route aux Russes, dont ils connaissaient la position? D'autant que là, AJ prend la route que les Coalisés l'attendent de voir emprunter.

Je comprends bien que les Français veulent empêcher les Coalisés de faire leur jonction le plus vite possible, par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SP
joueur dopé
joueur dopé
avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Mer 21 Avr - 19:19

Je ne sais pas trop. Dans la position des Français, j'aurais aussi tendance à bourriner en fonçant sur l'ennemi le plus menaçant, d'autant plus que les Russes ont été repérés au nord et, a priori, représentent une menace encore distante.

Bon, évidemment, c'est un saut dans le vide, car ils ignorent que Schwarzenberg est cette fois infiniment plus puissant que le seul corps bavarois (soutenu de loin, certes, par la cavalerie autrichienne), avec le renfort de Barclay et l'arrivée progressive de Ferdinand.

La bataille risque d'être serrée. J'ignore s'il vaut mieux attendre le 30 pour attaquer, ou se précipiter pour une action confuse dès le 29.


A Troyes, par contre, Würtemberg risque fort de se faire battre sèchement. Ce ne sera pas une partie de plaisir pour Suchet et Lamarque, cependant (l'armée de Paris est tout de même qualitativement très inférieure).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intosh
joueur compulsif
joueur compulsif
avatar

Nombre de messages : 421
Age : 43
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   Ven 7 Mai - 21:51

J'ai bien peur que les troupes de Suchet et de Grouchy manque à Napoléon à la bataille de Saint Dizier. Et la cavalerie de Murat qui aura fait le chemin Vitry - Saint Dizier aller et retour la veille, pendant et après la poursuite, ne sera pas efficace du fait de sa fatigue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
SPECIAL SPECTATEURS : Pendant ce temps, à Londres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pendant ce temps à Orgrimmar...
» Pendant ce temps là, à Vera Cruz ...
» pendant ce temps là, en ville...
» Et pendant ce temps chez l'ami Casus
» Et pendant ce temps là, à Ankama Studios (post de jol)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludis Universalis :: Archives :: Les francos contre-attaquent sur la morne plaine :: Forum de ceux qui rigolent du gros louis-
Sauter vers: